Circulation alternée : ce que vous devez savoir avant de prendre le volant

Article mis à jour le 

Le gouvernement vient d'appliquer la circulation alternée à Paris et au niveau de sa petite couronne à compter de ce lundi. Une décision prise dans le but de lutter contre le pic de pollution. Quelles sont les modalités de ce dispositif ?

Combien de temps va durer la circulation alternée ?

La circulation alternée a débuté ce lundi matin à 5h30 et pourrait se prolonger jusqu'à mardi.

Qui est concerné ?

Les voitures munies de plaques d'immatriculation paires peuvent circuler les jours pairs et les plaques d'immatriculation impaires peuvent rouler les jours impairs. Ce lundi 17, sont donc autorisés à rouler les véhicules, motocyclettes comprises, dont le dernier chiffre de la plaque d'immatriculation est impair. Toutefois, les véhicules électriques et hybrides sont autorisés quoi qu'il en soit à circuler. De même que les voitures avec au moins trois personnes à bord, les véhicules d'urgence, les camions frigorifiques, les taxis et les voitures auto-écoles.

À noter que d'après un arrêté interpréfectoral daté du 27 octobre 2011, concernant la procédure d'information et d'alerte du public dans le cas d'un épisode de pollution atmosphérique en Île-de-France, d'autres véhicules peuvent bénéficier d'une dérogation pour rouler. C'est le cas des véhicules des titulaires de la carte d'identité professionnelle de journaliste et des représentants de commerce, mais aussi des voitures de commerciaux salariés et agents commerciaux ne possédant pas de carte de représentant de commerce. Enfin, les véhicules légers immatriculés à l'étranger et les camionnettes utilitaires de moins 3,5 tonnes sont dispensés par la mesure.

Dans quelle zone cette mesure prend-elle effet ?

Paris et sa petite couronne (soit 22 communes limitrophes situées au niveau des départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne) sont concernés.

Quelles sanctions s'appliquent en cas de non respect du dispositif ?

Chaque infraction peut entraîner une contravention de 2ème classe (22 euros). Pour contrôler les véhicules, 700 policiers sont d'ailleurs dispersés sur une soixantaine de sites à Paris et au niveau de la petite couronne.

Sources : driee, paris.fr