Fortes chaleurs : 3 astuces à adopter pour résister

Article mis à jour le 

Les prévisions de Météo France étaient justes : la France traverse ce jeudi une période de forte chaleur. Tandis que cette situation quasi caniculaire devrait se poursuivre les prochains jours, voici quelques astuces pour se prémunir contre les malaises et autres problèmes de santé.

Les températures vont atteindre des pics, jeudi et vendredi, comme l'avait annoncé Météo France. Voici quelques astuces pour éviter les désagréments liés au phénomène.

Garder en tête les pathologies relatives à la chaleur

Avoir à l'esprit les pathologies probables induites par la chaleur, voilà sans doute la meilleure façon de faire face aux éventuels problèmes. Il faut ainsi savoir que le fait de s'exposer à des températures très hautes met l'organisme au défi. En pratique, ce dernier doit alors s'adapter de deux façons distinctes : via la transpiration, qui peut être considérable selon ce qu'affiche le thermomètre, et via la dilatation des vaisseaux sanguins. Un système permettant au corps de rester à une température moyenne de 37 degrés. Mais quand le corps ne parvient pas à conserver cette température, une faiblesse, de la fatigue, des étourdissements, une insomnie ou une agitation nocturne inaccoutumée, ou encore de brusques crampes musculaires, peuvent se faire sentir. De même, la peau chaude, rouge et sèche, un sentiment de confusion et parfois même des convulsions, font partie des symptômes potentiels lorsque le mercure dépasse un certain seuil. Or, si de tels symptômes s'étendent sur plus d'une heure, il est important d'appeler le Samu, en composant le 15.

Toujours avoir à l'œil les personnes les plus sensibles

Au moment des pics de chaleur, les personnes les plus à risques sont les personnes âgées, les nourrissons et les enfants de moins de quatre ans. Une défaillance liée à la chaleur ou à la déshydratation peut alors se traduire par un changement de comportement inhabituel, une faiblesse ou une fatigue. Cependant, d'autres éléments sont à observer : ainsi, les personnes sujettes aux troubles mentaux, de la mémoire et ceux concernés par une maladie chronique doivent être surveillés. De même, les personnes habitant dans des zones fortement exposés, comme par exemple sous les toits, doivent se méfier. Enfin, sportifs et travailleurs en extérieur, ou évoluant à proximité des sources de chaleur intense – comme les restaurants, les boulangeries ou encore les pressings –, doivent boire en continu pour éviter tout désagrément.

Se préserver de la chaleur au maximum

Il est par ailleurs crucial d'éviter au maximum, et ce surtout pendant les heures les plus chaudes (entre 11h et 21h), de s'exposer aux fortes chaleurs. Pour ce faire, il est conseillé de se calfeutrer dans un espace sombre, par exemple en se protégeant de la chaleur derrière des volets, des stores ou des rideaux. En outre, il est recommandé d'aérer les pièces lorsque les températures retombent, après 21h et en début de matinée.

Si toutefois votre domicile ne dispose pas d'un équipement permettant de faire redescendre la température, il est toujours possible de se rendre dans des espaces frais comme les supermarchés, les cinémas ou certains lieux publics. En outre, les douches et bains frais sont conseillés afin de faire chuter la température du corps en cas de très fortes chaleurs. Côté boisson, il est préférable de ne pas consommer les diurétiques de type café, thé et sodas. Même chose pour l'alcool, qui déshydrate. Ainsi, la meilleure solution est l'eau, à raison d'au moins un litre et demi par jour. À défaut (moins d'un litre et demi), le mieux est de compenser en consommant des crudités et des fruits.

Sources : sante.gouv, metronews, femmeactuelle