Grippe : une épidémie beaucoup plus vive qu'à l'accoutumée

Article mis à jour le 

Voilà neuf semaines que l'épidémie bat son plein dans l'Hexagone et 2,7 millions de personnes ont déjà été touchées par le virus. L'institut de veille sanitaire (InVS) estime que le pic épidémique pourrait être atteint dans le courant de la semaine prochaine.

D'après l'enquête du réseau Sentinelles-Inserm, l'épidémie hivernale de grippe a déjà amené quelques 2,765 millions de personnes à consulter un médecin en l'espace de seulement neuf semaines d'épidémie. Bilan : le nombre de malades est nettement plus important que les années précédentes. Mais le virus est quant à lui peu virulent et ne présente pas de gravité particulière.

En outre, l'épidémie est la plus longue constatée par le réseau Sentinelles depuis près de 30 ans. Ces deux dernières semaines, le virus de la grippe a fortement progressé et le pic de l'épidémie pourrait être atteint cette semaine ou la semaine prochaine, d'après l'institut de veille sanitaire (InVS). Pour sa part, le réseau Grog  (Groupes Régionaux d'Observation de la Grippe) prévoit une décrue épidémique avec l'arrivée des vacances scolaires.

À noter que la circulation des virus A (virus inter-espèces) et B (virus presque spécifique à l'être humain) continue conjointement, avec une dominante des virus de type B (57 % de virus B contre 43 % de virus A). Selon les enregistrements de l'InVS, 392 cas de grippe ont été admis en réanimation depuis le début de l'épidémie, dont 45 décès. Les régions les plus concernées par l'épidémie, d'après les observations du réseau Sentinelles réalisé la semaine passée sont le Nord-Pas-de-Calais (1 637 cas pour 100 000 habitants), la Champagne-Ardenne (1 169), le Centre (957) et le Limousin (940).

Quelques conseils pour éviter la transmission de la grippe

Sources : InVS, Réseau Sentinelles-Inserm