Impôts : que faire en cas d’erreur sur votre déclaration ?

Article mis à jour le 

Alors que les contribuables ont quasiment tous reçu leur avis d’imposition, l’heure est venue de choisir comment payer sa dette. Mais au fait, êtes-vous sûr que le montant final de votre impôt sur le revenu ne comporte pas d’erreur ?

La majorité des Français ont pu constater une hausse du montant de leurs impôts cette année. Les principales raisons de cette hausse : le gel du barème et l’abaissement du quotient familial. Et si une erreur s’était introduite et vous permettez de réduire ce poids dans votre budget ?

Modalités de paiement de l’impôt sur le revenu

Que vous ayez envoyé votre déclaration par courrier ou par internet, votre feuille d’imposition est accessible en ligne sur www.impots.gouv.fr.

Si vous avez choisi de ne pas être mensualisé, vous avez jusqu’au 16 septembre pour payer. Les télé-déclarants bénéficient d’un délai plus long, jusqu’au 21 septembre. Dans le cas contraire, vous recevrez un échéancier pour l’ensemble de vos paiements.

En cas d’erreur

Si vous constatez une erreur dans votre déclaration ou un oubli de votre part concernant un type de revenus, il est encore temps de le signaler.

Pour les télé-déclarants, la modification peut se faire directement en ligne jusqu’au 29 novembre. Les modifications ne pourront être effectuées que sur les revenus, les charges et les pensions alimentaires. Les changements d’état civil ou l’impôt de solidarité (ISF) ne pourront pas être modifiés.

Que le nouveau montant soit plus ou moins élevé, vous devrez régler le premier montant de votre impôt. Votre centre des impôts vous notifiera la démarche à suivre par la suite après étude de votre réclamation. Soyez tout de même prudents dans vos réclamations, car vous pourriez obtenir une majoration de 10 % de votre impôt s’il s’avérait que votre demande soit contestable.

Il est à noter que tous les contribuables, quel que soit le type d’impôts peuvent déposer une réclamation en ligne ou par courrier, dans un délai de 3 ans.

bâtiment admisnistratif © monthey ville / Flickr

Le retour de la taxe à 75 % ?

D’après les Echos, la taxe à 75 % pourrait être de retour en 2014 sur les revenus de 2013. Elle s’appliquerait à la partie des revenus des entreprises supérieure à 1 million d’euros par an. D’après Bercy, une telle taxe ne serait appliquée que durant 2 ans.

Réponse définitive le 25 septembre lors de l’annonce du projet de budget.

Sources : TF1.fr et 20 Minutes