Les surendettés souvent seuls, locataires et à faibles revenus

Article mis à jour le 

D'après une enquête de la Banque de France, les personnes seules et de plus de 55 ans seraient les plus concernées par le surendettement.

En l'espace de cinq ans, la Banque de France a reçu près de 1 million de dossiers de surendettement, dont plus de 900 000 estimés recevables. Un score qui pourrait s'aggraver fortement dans les mois et même dans les années à venir compte tenu de la crise et de la hausse du chômage. Selon l'enquête typologique de la Banque de France publiée ce lundi par Le Parisien, le profil type du surendetté est une personne vivant seule, locataire et disposant tous les mois de faibles revenus.

Rendue publique tous les trois ans, cette étude montre cette fois – chose inédite –  que les séniors sont de plus en plus nombreux à tomber dans le surendettement. Une situation qui n'est par ailleurs pas seulement relative aux crédits à la consommation et aux taux d'intérêts prohibitifs. Ainsi, les responsables de ce phénomène sont aussi à chercher du côté des dettes immobilières sans oublier au niveau des factures de la vie courante, présentes à chaque fin de mois.

Une collaboration nécessaire entre l'État et les banques

Mais les causes sont plus diverses qu'on ne le pense, rendant le problème épineux. Jugé peu impliqué à ce niveau par la Cour des Comptes, l'État devra faire preuve de davantage de prévention à l'avenir. Et bien que des mesures doivent très prochainement être prises pour résoudre la situation, pas sûr que les effets soient au rendez-vous, disent les experts. Pour y parvenir, les banques devront quoiqu'il en soit collaborer pleinement avec l'État. Mais à ce niveau, les initiatives sont rares.

Source : BanqueDeFrance