"Téma ! trop golri, on dirait ta go"… Le dico du parler jeune

Article mis à jour le 

Vous aussi, lorsque vous êtes subjugué par la beauté d'un paysage ou d'une voiture, vous vous écriez "admire ce décor pittoresque !", tout simplement ? Et lorsque vous vous prenez le bec avec un collègue, il ne s'agit ni plus ni moins pour vous que d'un "conflit" ou d'une "anicroche" ? Alors la nouvelle va être difficile à entendre : ces termes ne sont plus utilisés par la nouvelle génération. Celle-ci a en effet décidé de réécrire le Français : adjectifs, verbes, expressions, tout est rafraichi. Voici donc un aperçu du nouveau dictionnaire du "parler jeune".

Téma (verbe, invariable) : regarder avec insistance, observer

Origine : ce terme nous vient du verlan de "mater", verbe argotique signifiant "reluquer".

Ex: "Ohlala ! Téma la go-va ! " (regarde comme cette voiture est jolie)

Comme de nombreux termes argotiques, sa forme est invariable. Il s'emploie donc tel quel, à l'impératif.

Go : petite copine

Origine : tirant ses racines de l'Américain, plus exactement de la prononciation à la française du mot "girl" (fille). Dans la langue courante, "girl", abréviation argotique de "girlfriend", peut signifier "petite amie".

Ex : "Eh regarde, il est venu avec sa go"

Golri  (invariable) : rire / (être) amusé/ (être) amusant

Origine : à nouveau, nous somme en présence d'un verlan : celui de "rigoler", plus exactement de "rigole". "Je ri-gole" devient "je gole-ri". Invariable, il s'utilise comme verbe à l'infinitif, participe passé ou adjectif, selon la situation.

Ex. : Arrête de golri, gros mytho ! (arrête de rire)

Ex. : j'ai trop golri hier (je me suis bien amusé hier, j'ai bien rigolé)

Ex. : il est archi golri ce film (ce film est amusant, rigolo)

Clasher : (1) entrer en conflit verbalement, se disputer. (2) Clouer le bec de son interlocuteur.

Origine : "clash" signifie en anglais "heurt". "Clasher" signifie donc "heurter". Si la date et le contexte exacts de l'apparition de ce terme dans la langue française restent inconnus, son usage est plébiscité par la presse (people et télévision, essentiellement) et le monde du rap depuis quelques années.

À noter que dans le milieu du rap français, un clash amène souvent une battle, sorte de lutte verbale sur fond musical visant à déterminer qui des deux poètes est le meilleur ; dans la presse en revanche, un clash désigne un conflit entre deux personnalités, souvent politiques.

Exemple 1 : "Dans sa chanson, il m'a insulté, il m'a clashé, je dois lui répondre" / "Nouveau clash entre Guillon et Pulvar" (programme-tv.net)

Exemple 2 : "Il ne savait plus quoi dire, il l'a vraiment clashé !" (C'est un fait, il a eu le dernier mot).

Cartoucher / mettre une cartouche (Verbe, 1er groupe) : atteindre rapidement un objectif / avoir des rapports sexuels.

Origine : sans doute issue du geste de recharge d'un fusil de chasse, cette expression désigne l'acte de chair, dans sa seule dimension physique. Au fil des usages, il est employé pour mettre en exergue la rapidité avec laquelle vous avez atteint un objectif ou épuiser les ressources disponibles.

Exemple 1 : "T'as vu celle-là ? Je lui mettrais bien une cartouche…" (Je trouve cette fille très désirable)

Exemple 2 : "T'es déjà de retour ? Tu l'as cartouchée cette clope !" (dis donc, tu fumes drôlement vite)

Une fois bien maitrisés, ces termes pourront donner un échange tel que :

- Téma la gova ! Archi stylée, poto. Je vais acheter la même…

- Tu me fais golri toi… Tu cartouches ta paye en deux-deux avec ta go et tu veux une caisse…

- Pourquoi tu me clashes gratos là ?

"c'est à moi que tu parles ?"

Sources : Dictionnaire de la zone ; Argodico