Aide sociale à l'hébergement

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 28 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les aides au logement
aide sociale hebergement

L'aide sociale à l'hébergement

Les personnes âgées de 65 ans et plus, dont les ressources sont minimales, peuvent bénéficier d'une aide financière pour l'hébergement, qu'elles soient locataires, propriétaires ou pensionnaires dans un établissement d'accueil. Découvrez les conditions d'obtention, les démarches et le montant de l'aide sociale pour l'hébergement.


Quel est l'objet de l'ASH ?

L'aide sociale à l'hébergement des personnes âgées constitue :

  • une aide au paiement du loyer, si le bénéficiaire est locataire ;
  • des remboursements mensuels d'emprunts contractés pour l'achat d'un logement ou des travaux, si le bénéficiaire est propriétaire.


Il peut également s'agir de la prise en charge des dépenses d'hébergement du bénéficiaire dans un établissement, à la condition que :

  • l'établissement soit habilité à recevoir des bénéficiaires de l'aide sociale ;
  • en cas d'établissement non habilité, que le bénéficiaire y ait séjourné pendant 5 ans et que ses ressources deviennent insuffisantes pour faire face aux frais d'hébergement.

A noter : dans le cadre d'un établissement habilité, l'aide sociale à l'hébergement peut aussi prendre en charge une résidence temporaire d'au moins 90 jours.

Qui peut l'obtenir ?

Toute personne :

  • âgée d'au moins 65 ans ou de 60 ans en cas d'inaptitude au travail ;
  • résidant de manière stable et régulière en France ou justifiant d'un titre de séjour en cours de validité pour les étrangers ;
  • ayant intégré un établissement habilité à accueillir des bénéficiaires de l'aide sociale ;
  • dont les ressources sont inférieures au frais d'hébergement.

Quelles sont les démarches à accomplir pour obtenir l'aide sociale à l'hébergement ?

S'adresser au centre communal d'action sociale (en mairie).

Quel est le montant de l’allocation ASH ?

Le montant de l'aide accordée varie en fonction de :

  • la situation familiale du bénéficiaire ;
  • le montant de ses ressources (ressources personnelles, capital, obligation alimentaire) ;
  • le montant de son loyer (locataire) ou des remboursements du prêt (propriétaire).


Un loyer minimum ou une dépense d'hébergement minimum reste dans tous les cas à la charge du bénéficiaire. La participation minimale de 89 € au 1er avril 2011.

Les frais d'hébergement en maisons de retraite ou en foyers d'accueil médicalisés, etc., sont à la charge de l'usager, bénéficiaire de l'aide sociale, dans la limite du 90% de ses revenus (allocations comprises). Néanmoins, cette contribution demandée ne peut pas faire descendre ses ressources en dessous d'un minimum de 93 € par mois.

A noter : le montant de l'aide peut être augmenté ou diminué à tout moment en fonction de l'évolution de la situation familiale ou des ressources du bénéficiaire.

L'aide sociale à l'hébergement a le caractère d'une avance récupérable. Elle peut ainsi être récupérée :


  • contre le bénéficiaire revenu à meilleure fortune ;

  • contre la succession du bénéficiaire décédé ;

  • contre le donataire lorsque le demandeur a fait donation d'un bien postérieurement à la demande ou dans les 10 ans qui ont précédé la demande ;

  • contre le légataire.


L'ASH est incluse dans la gamme de prestations de l'aide sociale aux personnes âgées.


Trouvez l'adresse de votre mairie

Divorce, décès, contrat de mariage...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr