Aide sociale aux personnes âgées

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 28 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
aide sociale personnes âgées

L'aide sociale aux personnes âgées

Qui peut bénéficier de l'aide sociale aux personnes âgées ? Quels en sont les avantages, les prestations associées ? Quelles sont les démarches à effectuer pour en bénéficier ? Les sommes versées par l'aide sociale peuvent-elles être récupérées ? Découvrez-le à travers cette fiche pratique.


Qui peut en bénéficier ?

Les personnes qui remplissent les conditions suivantes :

  • avoir 65 ans (ou 60 ans en cas d'inaptitude au travail) ;
  • résider en France de manière régulière (sans condition de nationalité).
  • Certaines aides sont soumises à des conditions de ressources. Pour l'ASPA, il faut disposer de ressources annuelles inférieures à 9 447,21 € pour une personne seule et 14 667,32 € pour un ménage (chiffres 2013, allocation logement et retraite ancien combattant non comprises) ; L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) n'est par contre pas soumise à des conditions de ressources, mais certaines sommes restent à la charge du bénéficiaire, sauf s'il dispose de ressources inférieures à 734, 66 € par mois. 

Quels sont les avantages ?

La gamme des prestations offertes par l'aide sociale aux personnes âgées est très diversifiée. On peut citer :

  • l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA);
  • l'aide ménagère à domicile ;
  • l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ;
  • la participation aux frais de repas dans les foyers-restaurants ;
  • l'allocation représentative de services ménagers ;
  • l'aide sociale à l'hébergement.

Les personnes handicapées peuvent aussi bénéficier de l'aide sociale (prestation de compensation du handicap).

Que faut-il faire ?

Déposer une demande au centre communal d'action sociale (en mairie) ou auprès de votre caisse de retraite en justifiant du montant de vos revenus.

Les sommes versées par l'aide sociale peuvent-elles être récupérées ?

Avant le décès, la récupération se fait :

  • à l'encontre du bénéficiaire de l'aide en cas d'amélioration significative de sa situation financière (héritage ou vente d'un bien immobilier...) ;
  • à l'encontre du bénéficiaire d'une donation si celle-ci a eu lieu après une demande d'aide sociale ou dans les 10 ans précédant la demande d'aide ;
  • en prenant éventuellement une hypothèque du vivant du bénéficiaire sur ses biens immobiliers.


Après le décès, la récupération se fait de façon différente selon les prestations :

  • frais d'entretien en foyer d'hébergement (en logement-foyer, maison de retraite, établissement de long séjour) : la totalité des sommes versées peut être récupérée ;
  • aides à domicile (aide ménagère, allocation compensatrice, aide médicale à domicile, prestation spécifique dépendance) : ne sont récupérables que les sommes supérieures à 760 € et seulement si le montant de l'actif successoral dépasse 46 000 € ;
  • il n'existe aucun recours en récupération concernant l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ainsi que la prestation de compensation du handicap.

L'aide sociale est assortie de 2 contraintes :


  • la récupération sur succession ;

  • mise à part l'allocation personnalisée d'autonomie, l'aide sociale est dite "subsidiaire" ce qui implique que les personnes tenues à l'obligation alimentaire doivent participer, selon leurs moyens, au financement des prestations d'aide sociale.


L'adresse d'un CCAS près de chez vous
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr