Comment financer sa franchise ?

Article mis à jour le

Financer sa franchise
Financer sa franchise

Votre projet est clair. Vous avez défini vos besoins financiers. Il est désormais temps de trouver les fonds nécessaires à la création de votre entreprise.

Créer une franchise coûte cher. Entre les droits d'entrée, les honoraires des spécialistes, la location ou l'achat d'un local, son agencement et votre besoin en fonds de roulement, vous devez réunir une somme souvent importante pour vous lancer. Vous allez mettre votre épargne à contribution, faire le tour des aides publiques à la création d'entreprise et enfin solliciter votre banque.



Votre apport personnel

Il faut que vous puissiez réunir au moins 30% de vos besoins afin de couvrir vos frais d'établissement, vos stocks et votre besoin en fonds de roulement. Pensez à votre Livret A et LDD (Livret de développement durable) puis à votre PEA (Plan d'épargne en actions) et LEE (Livret d'épargne entreprise).

Vous pouvez aussi accéder aux fonds de votre PEE (Plan épargne en entreprise) à tout moment et sans pénalité. Une autre option est d'utiliser votre PEL (Plan épargne logement) si votre local commercial (par exemple au rez-de-chaussée) est aussi votre habitation (par exemple au premier étage) comme cela peut être le cas pour une concession tabac/presse.

Les aides aux créateurs d’entreprise

La plupart des aides proposées sont des compléments à des prêts bancaires.
Il existe plusieurs organismes publics ou privés qui peuvent vous aider à financer votre besoin, tels que:

OSEO qui propose des Prêts à la Création d'Entreprise (PCE). Ces prêts de financement d'entreprise, de 2 000 à 7 000 €, sur 5 ans, sont sans intérêt ni garantie demandée.

France Initiative propose des prêts d'honneur gratuits et sans garantie personnelle ainsi qu'un accompagnement en amont.

Le réseau Entreprendre peut également vous suivre dans vos débuts de créateur d'entreprise et vous accorder un prêt d'honneur pouvant atteindre 50 000 €.

Le prêt bancaire

Les banques et établissements de crédit considèrent généralement les prêts aux entreprises comme étant plus risqués que les prêts aux particuliers.

Ils vous demanderont donc des garanties supplémentaires. Ces dernières peuvent prendre la forme de garantie sur des biens mobiliers, par exemple un véhicule d'entreprise.

Vous pouvez faire appel à un organisme tiers pour vous cautionner (par exemple OSEO ou le Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes). Rappelez-vous bien que la banque estime le risque en fonction de votre budget prévisionnel. Montrez votre motivation. Soyez prêt à défendre et à démontrer la viabilité de votre projet.

 Pratique ou pas ?

mon mémo personnel