Les différents types de verger

Différents types de verger
Différents types de verger
Le délice des fruits mûris sur l'arbre, cueillis juste au bon moment, est un luxe dont il ne faut pas se priver. Reste à savoir où et comment installer vos arbres fruitiers. Le choix est vaste !


Généralités sur le verger

Les arbres fruitiers peuvent être plantés de diverses façons dans le jardin.

En verger, les arbres sont plus ou moins alignés. Ils peuvent être aussi répartis de façon libre :

  • près de la maison ;
  • dans un pré
  • à tout autre endroit : allée, potager...

Plus rarement, ils s'adaptent aux plantations en bacs, en pots. En fait, tout dépend de la taille de votre jardin. Dans tous les cas, choisissez les espèces locales d’arbres fruitiers de haute tige. Ils sont naturellement adaptés aux sols et au climat de votre région.

Verger de plein vent

Verger de plein vent
Verger de plein vent

C’est la manière traditionnelle, la plus simple, de planter des arbres fruitiers. Ceux-ci poussent librement, sans plan préalable, et trouvent leur place dans un champ ou en bordure de propriété. Ce type de verger, dit de plein vent (ou de haute tige), fleurit de façon très belle au printemps et fournit beaucoup de fruits en été (cerises, pommes, poires, coings…).

Les arbres sont généralement peu taillés ou pas du tout. Que vous achetiez des arbres de haute tige (c’est leur nom lorsqu’ils atteignent 2m) ou de demi-tige (1m-1m30), leur croissance ne nécessite en principe aucune taille de formation. Les branches superflues sont coupées afin de mieux organiser la charpente, mais avec parcimonie.

Les arbres sur tige portent des récoltes abondantes sans demander beaucoup de soins d’entretien. En revanche, la récolte et les traitements posent parfois des problèmes du fait de leur hauteur.

Jardin fruitier

Pommes Espalier
Pommes Espalier

Ce type de jardin est destiné principalement à la culture, donc à l’obtention de fruits. Pas question, dans ces conditions, de laisser pousser librement l’arbre.

Les tiges sont taillées et palissées. Ainsi conduite, la formation de l’arbre permet ainsi de répartir la végétation d’une manière équilibrée. En contrepartie, le rendement et la qualité des fruits (pommes, poires…) sont excellents.

Le choix de la forme de l'arbre, libre, palissée ou arquée, est faite en fonction de l'espèce, des dimensions du jardin, et des avantages et inconvénients de chacune des formes. Les formes palissées sont par exemple bien adaptées aux dimensions réduites des petits jardins.
Un jardin fruitier demande un savoir-faire en fonction du type d’arbre (distance et lieu de plantation, culture et récolte) et beaucoup d’entretien. Ainsi la taille (de formation et d’entretien), le traitement contre les maladies et les insectes sont absolument nécessaires pour réussir ce type de verger.

Verger en pré

Verger en pré
Verger en pré

Les arbres sont répartis sur un grand pré de façon espacée, en offrant un beau spectacle sur fond de verdure : fleurs au printemps, feuillage et fruits colorés en automne.

Ce type de verger se rencontre surtout dans des pays bien arrosés (Normandie, par exemple). En effet, la pluviométrie doit être supérieure à 800 mm par an (seuil rarement atteint en France), afin que le pré puisse être bien arrosé.

Il ne nécessite guère d’entretien, sinon de faucher l’herbe fréquemment pour ne pas priver les arbres de leurs besoins en eau.

Verger grimpant

Ce verger spécifique peut prendre la forme de haies gourmandes de groseilliers, cassissiers, framboisiers, noisetiers. Ces arbustes doivent être conduits en ligne, en bout de jardin ou en bordure, formant ainsi une séparation discrète. Vous pouvez aussi les associer aisément à des massifs d’arbustes décoratifs.

La vigne et l’actinidia (kiwi) rivalisent aussi avec les plantes grimpantes. De culture très facile, ces lianes à petits fruits forment ainsi des couvre-murs généreux. Elles dissimulent un grillage, habillent tonnelles et pergolas, et permettent de se régaler en été.

Balcons sucrés

Balcon sucré
Balcon sucré

Pourquoi les heureux possesseurs de jardin seraient-ils seuls à pouvoir cultiver leur gourmandise ? De plus en plus, les jardineries proposent des arbres fruitiers miniatures : pêchers, abricotiers, mais aussi agrumes, qui fournissent de gros fruits, aussi gros que sur de grands arbres.

L'inconvénient est que les arbres fruitiers en pot ne doivent pas manquer d’eau et beaucoup craignent le froid.