Installer un puits canadien

Installer un puits canadien
Installer un puits canadien
La température du sol à moins de 3 mètres de profondeur est à peu près constante d’une saison à l’autre. Le puits canadien permet d’obtenir un air entrant plus frais l’été et moins froid l’hiver.


Principes de fonctionnement du puits canadien

Le puits canadien, appelé également puits provençal, est un système qui, couplé à une ventilation, permet de faire circuler de l'air dans un tuyau enterré à environ trois mètres de profondeur. A cette profondeur, la terre a une température pratiquement constante d’environ 15°c.

Le coût d’installation de ce système, s’il est prévu lors de la construction d’une habitation, est minime et les économies d’énergie conséquentes. Un puits canadien équipé d'une VMC double flux, ce qui est généralement recommandé, consommera 10 fois moins d'énergie qu'une climatisation.

Nous ne saurions trop vous conseiller d‘acheter un kit d’installation. Il en existe d’excellents qui vous fourniront tout le matériel nécessaire dans le respect des normes exigées. Quel que soit votre choix, utilisation un kit d’installation ou non, il vous faudra respecter un certain nombre de contraintes et de réglementations.

Dimensions nécessaires du puits canadien

Si vous en avez les moyens, faites réaliser une étude thermique qui prenne en compte les paramètres suivants : besoin de renouvellement de l’air, nature du sol, diamètre des conduites, pertes de charge, matériaux utilisé pour la conduite...

Sans cela il vous faudra déterminer :

  • la vitesse de circulation de l'air nécessaire à votre habitation : généralement on essaye d'approcher les 2 m/s dans le puits. Au-delà l'air n'aurait pas le temps d'être réchauffé ou refroidi ;
  • le diamètre de la conduite : 20 cm de diamètre est en général préconisé. Au delà, l'air risque de circuler au centre du tuyau, donc de ne pas être suffisamment en contact avec les parois d’où une mauvaise gestion de la température entrant dans votre maison ;
  • les matériaux : on évitera d'avoir des matériaux dont la face interne soit en PVC. Le PVC rejetant dans l'air des composés toxiques. Préférez un tuyau en polyéthylène coextrudé alimentaire. Si vous choisissez de la gaine annelée, assurez-vous qu'elle supporte la pression de la terre et surtout que sa face interne soit recouverte de polyéthylène coextrudé alimentaire ;
  • la longueur du circuit : idéalement 40 mètres. Au-delà il n'y a pas de gain important dans l'échange thermique ;
  • la profondeur : 2 m au minimum, on recommande entre 2 et 3 m, car plus la tranchée est profonde, plus la température est constante et proche des 15°C ;
  • les distances : la distance entre deux longueurs de tuyau ou entre le tuyau et la maison devra être d’environ 2 m pour éviter que la masse de terre ne se réchauffe trop lors du fonctionnement et ne perde de son efficacité ;
  • le matériel : il existe des kits respectant les normes pour réaliser vous-même votre puits canadien. De plus, vous serez sûrs qu’ils seront exempts de composés organiques volatiles.

Installation du puits canadien à l’extérieur

De manière pratique, voici les grandes lignes de la marche à suivre pour l’installation d’un puits canadien :

  • avec une pelle mécanique, creusez une tranchée, en méandre ou en boucle, d’une longueur d’environ 40m, à une profondeur de 2 à 3m ;
  • au fond de cette tranchée, disposez un tuyau en polyéthylène coextrudé alimentaire, d’un diamètre d’environ 20 cm ;
  • la pente - pour permettre une bonne évacuation des condensats, entre la borne de prise d’air extérieur et l’entrée dans la maison - doit être d’un minimum de 2% ;
  • dans le jardin, réalisez un socle en béton sur lequel vous fixerez la borne de prise d’air extérieur. En ce qui concerne les tubes, posez-les sur un sol débarrassé de cailloux, recouverts de 10 à 15 cm de sable compact. Bloquez-les sur toute leur longueur, à gauche et à droite, avec du sable tassé à la main. Recouvrez le tout d’environ 40 cm de sable puis détrempez-le au jet pour solidariser le tube avec le sable. Damer avec un dameur vibrant léger. Faites-en autant avec la terre une fois la saignée rebouchée.

Installation à l’intérieur

Sous la maison, installez une traversée de mur en polypropylène, dans laquelle vous ferez passer le tuyau.

Les joints d’étanchéité de la traversée de mur et de la borne de prise d’air devront être en élastomère.

Dans la maison, à la sortie du tuyau enterré, vous installerez :

  • un siphon pour l’évacuation des condensats ;
  • un regard de visite pour inspecter votre installation ;
  • un by-pass pour court-circuiter le puits canadien ;
  • une entrée d’air neuf ;
  • le boitier de commande du puits canadien.

L’entrée d’air neuf est installée loin des sources de pollution. Cette bouche d’aspiration de l’air, située à environ 1m10 du sol, est reliée au by-pass, système destiné à court-circuiter le puits canadien. En effet, quand les températures extérieures sont de l’ordre de 18 à 25°, au printemps et en automne, ce système permet de prendre l’air directement à l’extérieur pour choisir en permanence la température la plus favorable.

Il ne vous reste plus qu’à relier le tuyau d’arrivée du puits canadien à votre système de ventilation, VMC simple ou double flux.

Une à deux fois par an, remplacez les filtres de la bouche d'entrée d'air neuf, inspectez l'intérieur du conduit pour vérifier le bon écoulement des condensats et contrôlez l'état général du puits.

Précautions à prendre

Se méfier du radon
Lle radon est un gaz radioactif que l'on trouve naturellement dans le sol. Il résulte de la transformation d'éléments tels que l'Uranium 238, le radium 226 etc. S'il est inhalé le radon est dangereux et peut, à plus ou moins long terme, provoquer des cancers.
Une carte de France à été établie par l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) afin de mettre en évidence les régions françaises les plus exposées. Le puits canadien devra donc être parfaitement étanche dans sa partie enterrée. Mais il ne faut pas oublier que le radon peut s'infiltrer dans les vides sanitaires et dans l'habitation en profitant d'une dalle non étanche ou de fissures, d'où l'importance de la ventilation.

Empêcher les indésirables d'entrer
La prise d'air étant réalisée à l'extérieur, il conviendra d'éviter aux gros insectes, aux feuilles, aux rongeurs d'accéder à l'entrée du puits. A cet effet on disposera une grille à l'embouchure du puits.

Cet article a recueilli 4 avis. 75% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".