Médecines naturelles : les combinaisons alimentaires

Les combinaisons alimentaires
Les combinaisons alimentaires
L'étude de la compatibilité des diverses catégories d'aliments a été effectuée par de nombreux végétariens. Ils en ont conclu que nombre sont incompatibles entre eux, du fait de leurs compositions, ou des sucs digestifs qu'ils sollicitent.


Les combinaisons d'aliments

Ainsi un aliment sain peut devenir nocif pour nous lorsqu'il est associé à d'autres aliments. Par exemple, les fruits n'ont besoin d'effectuer qu'un court séjour dans l'estomac ; en cela, ils se combinent fort mal avec les céréales ou les légumes secs, qui y restent plus de deux heures. Un tel mélange serait susceptible de produire des substances toxiques, difficiles à éliminer par notre organisme.

Les principales incompatibilités dénoncées sont :

  • fruits et céréales ;
  • fruits et légumineuses ;
  • fruits et légumes secs ;
  • fruits et corps gras ;
  • produits laitiers et céréales ;
  • produits laitiers et corps gras.


Ces résultats incitent de nombreux végétariens à ne manger de fruits qu'en dehors des repas, car leur digestion rapide est difficilement compatible avec celle de la plupart des autres aliments.

Pour les personnes qui souffrent de flatulences ou de digestion difficile, ces associations sont présentées comme bénéfiques, et permettraient selon ceux qui les pratiquent, de réduire les ballonnements et autres désagréments liés à la digestion.

Par ailleurs, on remarque que certaines des associations déconseillés par les règles de la combinaison alimentaire contredisent ouvertement certaines associations proposées par la diététique actuelle ; notamment celle du lait et des céréales du petit-déjeuner (rappelons que ce type de régime n'est pas contrôlé par des études scientifiques sérieuses).

Notons que certains régimes s'inspirent du principe des combinaisons alimentaires, pour proposer des associations alimentaires spécifiques.