Le régime Montignac : bon pour le diabète ?

Régime Montignac - © Jamailac / Flickr cc.
Régime Montignac - © Jamailac / Flickr cc.
Le régime Montignac n'est pas un régime à proprement parler, si l'on considère qu'il ne repose pas sur une restriction de la quantité des aliments ingérés. C'est plutôt une méthode qui s'appuie sur l'index glycémique des aliments et sur des combinaisons alimentaires spécifiques. Bien que non restrictif au niveau calorique, le régime Montignac permet de perdre du poids et de prévenir certaines maladies métaboliques.


La méthode Montignac

Ce régime, qui est en fait une méthode, se fonde principalement sur le choix de certains aliments et de leur combinaison. En effet, selon Montignac, ce n'est pas l'apport calorique des aliments qui est la cause la plus importante de la prise de poids, mais bien la nature biochimique des aliments consommés et les réactions physiologiques qu'ils induisent. La méthode Montignac est efficace en cas de surcharge pondérale, de risque de maladies cardio-vasculaires et de diabète de type 2

Index glycémique

Le métabolisme impliqué dans le stockage des graisses est celui de l'insuline. Lorsque vous consommez des aliments à index glycémique élevé, cela provoque une réponse immédiate du pancréas, qui se met alors à sécréter de l'insuline. Cette hormone a pour rôle de stabiliser le taux de sucre dans le sang, ce qui fait d'elle un élément important dans le stockage des graisses. Un métabolisme de l'insuline perturbé (hyperinsulinisme, résistance insulinique) est toujours associé à un excès de poids. Le choix des aliments est donc primordial. Dans cette méthode, les principes sont simples :

  • les glucides seront préférentiellement choisis parmi ceux présentant l'index glycémique le plus bas, comme les céréales complètes et plus généralement les aliments riches en fibres ;
  • les lipides devront être choisis en fonction des acides gras qu'ils contiennent : l'huile d'olive ainsi que les graisses de poissons seront favorisées. En revanche, les graisses insaturées, comme le beurre, la crème ou les graisses de viande seront à éviter ;
  • les protéines les plus neutres sur le plan métabolique seront privilégiées ;
  • la combinaison sucres / graisses est proscrite. 

Le régime

Il comporte 2 phases proprement dites :

  • la phase d'amaigrissement : les glucides sont choisis parmi ceux présentant un index glycémique inférieur à 50 afin d'éviter le stockage des graisses (lipogenèse) et d'amorcer leur déstockage (thermogenèse).
  • la phase de stabilisation : l'éventail des glucides sera plus large, vous pourrez ainsi consommer des glucides dont l'index glycémique sera supérieur à 50.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".