Pandémie grippale : comprendre le phénomène

Le phénomène de pandémie grippale
Le phénomène de pandémie grippale
Une pandémie grippale est une épidémie de grippe généralisée dans plus de deux pays dans le monde. Les épidémies de grippe reviennent à chaque période hivernale car les virus grippaux résistent assez bien aux basses températures. Les progrès réalisés en médecine n'éliminent pas le danger d'une pandémie grippale. Pour ce qui concerne la grippe A H1N1, à la rentrée 2009, la France est au niveau de pandémie grippale 5A.


Cas de pandémie grippale

Les historiens observent entre deux et quatre pandémies liées au virus de la grippe par siècle. Mais il n'y a aucun moyen de prévoir leurs apparitions.

Les épisodes de pandémie grippale les plus récents sont ceux de la grippe espagnole (1918-1919), la « grippe asiatique » (1957-1958) et la grippe de Hong Kong (1968-1969).

Une pandémie grippale agit souvent par vagues qui font osciller le nombre de contamination.

Apparition d’une pandémie

Une pandémie grippale est le plus souvent due à une mutation de virus d'origine aviaire ou porcine. Les foyers d'épidémies sont connus pour être des zones fortement peuplées où il y a une grande promiscuité avec les animaux.

Partout dans le monde, les instances de la santé surveillent avec précautions les infections qui pourraient causer une pandémie. Parmi ces infections, on trouve le virus Ebola, la Légionellose, la maladie de Creutzfeld-Jakob, le Chikungunya, la grippe aviaire, le SRAS, ou encore le SIDA.
La probabilité d'apparition d'une pandémie grippale est liée à l'importance des flux de personnes et des animaux. Les conditions d'hygiène, la nature pathogène du virus et sa composition (nouvelle ou ancienne) sont d'autres variables déterminant un risque de pandémie.

Facteurs clés de gestion d’une pandémie

Le temps de réaction est crucial pour bloquer une épidémie liée à un virus, d'autant plus lorsqu'il est contagieux.

Il faut communiquer auprès des populations sur les comportements à adopter en cas de pandémie et les précautions à prendre. La réaction des populations est difficile à évaluer : prise de conscience réelle du danger, gestion de la panique, des déplacements, de la distribution de matériel et du rationnement,... C'est pourquoi, les données capitales comme les lieux de stockage restent confidentielles et qu'une intervention de l'armée n'est jamais exclue.

Lorsqu'une pandémie reste limitée à une espèce animale, il faut bien gérer les restrictions de contact, les mesures de nettoyage, les règles de confinement et d'abattage des animaux infectés dans les élevages.
Il faut mobiliser les autorités sanitaires pour mettre en place des systèmes de dépistage du virus et des méthodes de soin (antiviraux et vaccins). Il faut aussi envisager des « quarantaines » pour limiter la propagation.

La prise en charge d'une pandémie grippale est très coûteuse pour les États. Le budget moyen établi par la Banque mondiale s'élève à un milliard et demi de dollars.

Pandémie Grippe A H1N1 2009 en France

La France est La France est à la rentrée 2009 en niveau d'alerte pandémie Grippale 5A. Un plan national Pandémie Grippale est mis en place.

A savoir sur les pandémies grippales

Un sujet atteint de la grippe reste contagieux même plusieurs jours après son décès.

Les antibiotiques sont inefficaces contre les virus. Une sur-utilisation d'antibiotiques réduit leur efficacité.

Une transmission est possible par les égouts lorsque le virus attaque les intestins. Les rats, mouches et moustiques seraient alors des vecteurs désignés pour répandre la maladie.

La grippe A H1N1 est la pandémie qui a été repérée le plus rapidement.