Testostérone : comment l'augmenter naturellement

La testostérone
La testostérone
Dans l'inconscient collectif, la testostérone est synonyme de virilité et de puissance sexuelle. Biologiquement, la testostérone est une hormone stéroïde indispensable au fonctionnement du corps. Cette hormone est produite à 95% par les testicules à partir du cholestérol présent dans l'organisme, mais également par les glandes surrénales. 


Testostérone : qu'est-ce que c'est ?

La testostérone est la principale hormone sexuelle mâle : elle est responsable du caractère grave de la voix, du développement du système pileux ainsi que de celui des organes sexuels. La sécrétion de cette hormone commence à la puberté chez les garçons. La testostérone est considérée comme le premier anabolisant naturel. Un anabolisant est une substance qui participe à la formation des différents tissus de l'organisme. Cette hormone est donc naturellement impliquée dans la production de globules rouges et de spermatozoïdes, la croissance des os et des muscles ainsi que le développement des autres tissus de l'organisme.

Taux normal de testostérone

Le dosage de la testostérone, qui s'effectue à jeun, est utile dans le suivi de certaines situations telles que la stérilité masculine, l'insuffisance testiculaire ou le cancer de la prostate. Les valeurs de référence sont résumées dans le tableau ci-dessous : 

Age Valeur
De 1 à 10 ans> 0,7 nmol/L
De 10 à 20 ansentre 1,7 nmol/L et 17,5 nmol/L
De 20  à 45 ansentre 10 nmol/L et 30 nmol/L
De 45 à 60 ansentre 7 nmol/L et 28 nmol/L
De 60 à 75 ansentre 3,5 nmol/L et 17,5 nmol/L
Après 75 ansentre 0,4 nmol/L et 9 nmol/L

Lorsque le taux de testostérone diminue, on peut noter des troubles de l'humeur, une perte musculaire, une baisse de la libido, une prise de poids au niveau de la taille. Cette situation est généralement observée en cas de :

  • régime alimentaire (notamment pauvre en gras) ;
  • manque de sommeil ;
  • andropause;
  • insuffisance hypophysaire ou hypothalamique ;
  • traitement du cancer de la prostate ;
  • insuffisance testiculaire.

À l'inverse, on note une augmentation du taux normal de testostérone dans les cas suivants :

  • hyperthyroïdie ;
  • cirrhose du foie ;
  • tumeurs des testicules ;
  • tumeurs des glandes surrénales. 

À noter que la testostérone est également secrétée par les ovaires ainsi que les surrénales chez la femme. Le dosage de testostérone augmente chez la femme en cas de tumeur ovarienne, tumeur des glandes surrénales ou de syndrome d'ovaires polykystiques.

Augmenter naturellement sa sécrétion de testostérone

Outre le fait que la sécrétion de testostérone commence à baisser naturellement à partir de 30 ans, il est avéré que notre alimentation et les polluants de notre environnement peuvent dérégler notre système endocrinien. Pour augmenter votre testostérone, adoptez les réflexes suivants :

  • augmentez vos apports en huile biologique de première pression à froid ;
  • perdez du poids, notamment en diminuant le sucre ;
  • entraînez-vous à jeun de manière intensive mais pendant des périodes très courtes (musculation avec poids plus lourds, exercices type squat, etc.) ;
  • dormez suffisamment ;
  • évitez le stress, lequel est calamiteux pour la testostérone à cause de la sécrétion de cortisol ;
  • ayez un apport suffisant en vitamine D et en vitamine B6 ;
  • augmentez vos apports en glutamine et en arginine (qui sont des acides aminés) ;
  • certaines plantes sont connues pour stimuler la sécrétion de testostérone : le "tribulus terrestris" et la "massularia acuminate" ;
  • augmentez votre consommation d'aliments riches en zinc (huîtres, germe de blé, foie de veau, fruits de mer, sésame, cacahouète, etc.) ;
  •  il est très important de réduire votre consommation de soja et de produits fabriqués à base de soja. Notez que les protéines végétales mélangées à la plupart des steaks hachés industriels, par exemple, sont en fait des protéines de soja ; apprenez à lire les étiquettes.