5 conseils pour éviter la noyade

Article mis à jour le 

Alors que les décès par noyade continuent d'enregistrer cet été une hausse importante, l'institut de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) rappelle les automatismes à prendre pour éviter le drame.

Garder en permanence un œil sur les enfants

Le mot d'ordre, c'est d'abord la surveillance, et ce d'autant plus concernant les plus jeunes, plus exposés aux risques. Comme le souligne l'INPES, un enfant peut se noyer dans seulement 20 centimètres d'eau en l'espace de trois minutes. En conséquence, il est donc crucial pour les adultes de faire preuve de vigilance lorsqu'un enfant se trouve proche d'un plan d'eau, et ce même s'il n'est pas profond. Pour se prémunir contre les risques de noyade, tout le monde connait la bouée ou encore les brassards, mais ces derniers ne se révèlent pas toujours suffisants.

Aussi, pour éviter le pire, il est préférable de désigner un seul adulte responsable en prévision d'une éventuelle mauvaise coordination entre parents. Dans la même optique, il est judicieux de poser près de la piscine une bouée, une perche, et enfin un téléphone pour prévenir les secours le plus rapidement possible. À noter également une astuce à ne pas négliger : une fois que la baignade des enfants est terminée, il est important de retirer tous les jouets que l'enfant pourrait vouloir attraper. L'alarme ou la barrière, dans le cas d'une piscine, est aussi une solution efficace.

Se baigner uniquement lorsque c'est permis

Même si ce détail peut sembler à beaucoup superflu, il est bon de rappeler, à l'heure où des parents continuent d'ignorer les indications de type drapeau rouge, qu'il est indispensable de se renseigner sur les conditions météorologiques avant d'aller se baigner. D'une manière générale, il faut aussi bien entendu se faire un devoir de respecter à la lettre les horaires, sans oublier les limites géographiques de la baignade autorisée.

Ne pas négliger l'équipement

Par exemple, lorsqu'on opte pour une activité rafting ou canoë, il est impératif de ne pas négliger les casques et les gilets de sauvetage, matériel de sécurité incontournable. Pour rappel, pas moins de 20 % des noyades se produisent au cours d'activités autres que la baignade, notamment suite à une chute ou quand le bateau se retourne.

Entrer petit à petit dans l'eau

Que la chaleur soit étouffante ou pas, le plongeon est à exclure lorsque l'on n'est pas dans un premier temps entré progressivement dans l'eau. Ainsi, il est bien plus prudent de se mouiller d'abord la nuque, les bras et le thorax avant de se jeter d'emblée dans l'eau, et ce d'autant plus si l'on se trouvait précédemment en plein soleil. Rappelons que la phase de refroidissement du corps est cruciale pour se prémunir contre l'hydrocution.

Prendre en compte (avec honnêteté) sa condition physique

Il est vivement déconseillé de se baigner quand on est fatigué, lorsque l'on ressent des frissons ou encore juste après un repas copieux et bien arrosé, et ce d'autant plus les premiers jours des vacances. Pour ce faire, il est important de bien avoir conscience de ses capacités et de ne pas les surestimer, et ce tout particulièrement quand on a plus de soixante ans. D'après un rapport de l'Institut de Veille Sanitaire (INVS), 145 personnes sur 496 décès par noyade avaient soixante-cinq ans et plus. L'INPES rappelle pour sa part que pas moins d'un quart des femmes et 12 % des hommes ne savent pas nager, surtout chez les séniors.

Venir en aide à une personne qui se noie

Dans une piscine ou un cours d'eau, le mieux est dans un premier temps d'envoyer une bouée ou d'utiliser une perche, ou à défaut un grand bâton. Et si vous décidez de vous mettre à l'eau pour secourir la personne en danger, veillez à ne pas nager dans les courants. Dans le cas où la personne en détresse est consciente, mieux vaut lui indiquer de se mettre sur le dos sans bouger pour qu'elle reprenne son souffle tout en flottant. Bien entendu, il est nécessaire de prévenir les secours le plus vite possible. Pour ce faire, alertez les surveillants de baignade ou composez, à défaut, le 15 ou le 18 par téléphone.

Si vous réussissez à sortir la personne de l'eau et que cette dernière est consciente, le premier réflexe est de l'installer assise contre un mur pour qu'elle parvienne à respirer, puis de la couvrir. Si la personne est au contraire inconsciente et qu'elle recrache de l'eau, alors il faut la mettre en position latérale de sécurité.

Pour en savoir davantage, consultez notre fiche Que faire en cas de noyade et notre article Comment repérer quelqu'un qui se noie.

Sources : INPES, INVS