Entreprise : les cadres vont pouvoir éteindre leurs smartphones hors des heures de travail

Article mis à jour le 

Un accord conclu entre le patronat des sociétés d’ingénierie et de conseil et les syndicats CFDT et CGC va permettre aux cadres de déconnecter leurs téléphones hors des heures de travail.

Afin d’éviter aux cadres de se retrouver débordés par les e-mails qu’ils reçoivent sur leurs smartphones, un projet a été mené par la CFDT et la CGC afin de mettre en place une "obligation de déconnexion des outils de connexion à distance". Concrètement, cela va autoriser les cadres à éteindre leurs téléphones en dehors des heures de travail, ce pour mieux respecter les tranches d’horaires minimales de repos qu’impose la législation française et européenne.

Un principe déjà appliqué dans certaines entreprises

Cet accord de principe vise à éviter que les cadres se retrouvent inondés sous une quantité trop importante de mails à traiter. Ces mails sont vraisemblablement l’une des raisons pour lesquelles les cadres sont parmi les salariés les plus touchés par le stress du travail.

Certaines entreprises appliquent déjà cette idée : ainsi, Volkswagen met ses serveurs en veille entre 18h15 et 7h du matin afin d’offrir à un millier de ses salariés une trêve quotidienne de réception d’e-mails.

Pour le président du syndicat allemand IG Metall, "terminer sa journée de travail ainsi qu’avoir du temps libre est un droit". Ce constat est partagé par beaucoup d’entreprises, qui ont par exemple décidé d’arrêter les réunions tardives et de tenter de dissuader leurs employés de travailler après les heures réglementaires de travail.

Le projet, mené conjointement par les syndicats et les patronats, devrait donc permettre aux travailleurs d’être moins stressés au travail. Le ministère du Travail et la justice doivent encore prendre position sur l’accord.

Sources : CFDT, Pratique.fr, Bild, Le Figaro