Plus de 50 % des produits d’hygiène pour bébé en vente seraient néfastes

Article mis à jour le 

Dans son édition du jeudi 23 octobre, 60 millions de consommateurs a passé au peigne fin la composition de 52 produits d’hygiène et de soin destinés aux bébés. Une étude à l’origine de plus d’une réticence puisque la conclusion invite à éviter pas moins de 28 de ces produits.

À la lumière d’une vaste analyse portant sur la composition de 52 produits d’hygiène et de soin pour bébé, le magazine 60 millions de consommateurs déconseille l’utilisation de la moitié d’entre eux. Un constat alarmant qui s’explique par la présence de substances chimiques problématiques dans 28 des produits étudiés. Parmi ces substances : le propylparabène, le phénoxyéthanol ou encore le méthylizothiazolinone, des composés auxquels les bébés sont très sensibles car en plein développement. Comme le met en évidence le magazine, les très jeunes enfants ne disposent pas d’une capacité de détoxication nécessaire pour faire face à ces produits.

Aussi : Les lingettes pour bébé présenteraient un danger selon l’ANSM

Des produits hypoallergéniques… allergisants

La plupart des grandes marques du secteur n’échappent pas aux critiques. Sont ainsi concernées, entre autres, les lingettes Pampers et Mixa Bébé, qui renfermeraient chacune du phénoxyéthanol. De même, l’eau nettoyante Biolane contiendrait pour sa part une multitude de composés allergisants et sensibilisants.

Et les laits nettoyants ne sont pas en reste, puisque 60 millions de consommateurs invite à éviter sept produits sur les dix testés, parmi lesquels Mixa Bébé, Poupina, Carrefour baby ou encore Auchan Baby. Même chose du côté des crèmes hydratantes, qui sont cinq sur sept à obtenir des résultats catastrophiques.

En outre, le plus grave, selon le magazine, est la mention hypoallergénique. Pourquoi ? Parce que cette dernière ne se réfère en réalité à aucune norme précise. Tant et si bien que de nombreux produits testés – 11, en l’occurrence – se présentant comme hypoallergéniques renferment tout de même des produits allergisants. Un comble.

Sources : 60millions-mag, europe1