Sport : les enfants d'aujourd'hui sont (beaucoup) moins endurants qu'il y a 30 ans

Article mis à jour le 

D'après une étude récente, les enfants d'aujourd'hui ont une santé cardiovasculaire beaucoup moins bonne que celle de leurs ainés, principalement à cause de l'augmentation de leur poids.

Difficile de savoir avec certitude si la santé fléchit de génération en génération, mais quoi qu'il en soit, si l'on s'appuie sur les performances physiques, de nombreux enfants dans le monde seraient en moins bonne santé cardiovasculaire que leurs parents au même âge. C'est ce que vient de mettre en évidence une étude réalisée par des chercheurs de l'université d'Australie du Sud.

De fait, il n'est pas exclu et même probable que cette baisse de capacités pourrait déboucher sur une santé générale moins bonne une fois arrivé à l'âge adulte. Comme le souligne le professeur et scientifique Grant Tomkinson, une personne jeune qui n'est pas en forme a d'autant plus de chances par la suite de développer des soucis de santé comme une maladie cardiovasculaire…

Les enfants courent moins vite et moins longtemps

Ce phénomène est-il inquiétant ? Assurément, car la forme cardiovasculaire est pour la plupart des spécialistes la condition physique la plus importante. Par forme cardiovasculaire, il faut comprendre la faculté de réaliser un exercice prolongé, comme le fait d'effectuer plusieurs tours de terrain en courant. Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont étudié une cinquantaine d'études sur la course à pied menées de 1964 à 2010. Ces dernières concernent pas moins de 25 millions d'enfants répartis dans 28 pays différents.

Dans chacune des expériences réalisées, l'objectif était de mesurer l'endurance cardiovasculaire des enfants, en s'appuyant sur la distance que ces derniers étaient capables de parcourir. À noter que ces tests duraient en général une quinzaine de minutes et que la distance parcourue allait de 800 mètres à trois kilomètres. Conclusion : les scientifiques ont observé que les enfants couraient à la fois moins vite et moins longtemps que leurs parents au même âge, quel que soit le sexe ou le pays.

Une heure d'exercice physique chaque jour

Pour être plus précis, les enfants sont à l'heure actuelle 15 % moins performants que leurs parents au même moment. À qui la faute ? Au poids des enfants, qui pratique beaucoup moins d'activités physiques prolongées que leurs aïeux, comme l'explique Grant Tomkinson au Figaro. Et d'ajouter que "30 à 60 % de la perte d'endurance à la course peut s'expliquer par la hausse de la masse graisseuse".

En France, néanmoins, les choses ne seraient pas aussi alarmantes. Ainsi, d'après les données françaises récoltées, la capacité physique des enfants auraient baissé d'à peu près 2 % par décennie. C'est moins que la chute moyenne enregistrée dans les autres pays du monde au même moment. Cependant, il est aujourd'hui plus qu'hier crucial de veiller à ce que les enfants fassent au moins 60 minutes d'activités physiques quotidiennes, et ce pour activer les principaux muscles du corps, recommandent les chercheurs. Mieux vaut donc ne pas rester trop longtemps assis.

Sources : Le Figaro, Grant Tomkinson, Metronews