Que faire en cas d'intoxication alimentaire

Comment éviter l'intoxication alimentaire ?
Comment éviter l'intoxication alimentaire ?
L'intoxication alimentaire, de son nom scientifique toxi-infection alimentaire est une maladie. C'est la conséquence de l'ingestion d'un produit alimentaire infecté ou souillé.


Que faire dans le cas d'une intoxication alimentaire collective ?

Une intoxication alimentaire simple concerne une personne ayant ingéré de la nourriture contaminée.

On parle d'intoxication alimentaire collective lorsqu'au moins 2 personnes, d'un environnement proche (travail, maison), souffrent des mêmes symptômes dus à une infection bactérienne ou toxique.

Dans le second cas, la maladie doit obligatoirement être déclarée, dans la mesure où elle peut toucher d'autres personnes.

Intoxication alimentaire : d’où provient-elle ?

Il faut toujours surveiller la nourriture car les causes d'intoxication alimentaire peuvent être multiples :

  • rupture de la chaîne du froid ayant pour conséquence le développement de bactéries néfastes telles que les salmonelles, les listeria ;

A noter : les salmonelles et les listeria présentes naturellement et en petite quantité dans un aliment, ne sont pas dangereuses. Elles sont dangereuses quand elles se multiplient et atteignent un certain seuil.

  • une personne malade qui touche les aliments. S'il s'agit d'une infection virale en particulier, elle se transmettra très facilement d'une personne à l'autre ;
  • nourriture souillée au contact d'animaux comme les rats, les cafards ou les mouches ;
  • présence d'antibiotiques ou de pesticides dans la nourriture ;
  • aliments impropres à la consommation, périmés, décongelés puis recongelés.


En France, moins de 50% des intoxications alimentaires se traduisent par la présence de salmonelles dans les aliments.

Symptômes d'une intoxication alimentaire

Les symptômes peuvent différer selon le type de bactéries. Cependant la majorité des cas se traduisent par :

  • des diarrhées ;
  • des vomissements ;
  • des maux de tête ;
  • de la fièvre ;
  • des douleurs intestinales.


Ces symptômes peuvent survenir plusieurs heures, voire plusieurs jours, après l'ingestion de l'aliment en cause. Par exemple si vous ingérez une trop forte quantité de salmonelles, les symptômes apparaissent entre 8 et 72 heures après l'ingestion.

Il faut faire très attention car la diarrhée provoque une forte déshydratation et une perte en sels minéraux, qui peuvent être très dangereux pour les personnes fragilisées. Il faut donc boire une eau riche en sodium (type Badoit, Vichy Celestin...), qui permettra une bonne hydratation.

Intoxication alimentaire : est-ce dangereux ?

La dangerosité de l'infection dépend du type de contaminant ainsi que de l'état de santé du malade. Les personnes ayant des défenses immunitaires faibles (bébé, femmes enceintes, personnes âgées) seront plus fragiles.

A noter : des maladies comme l'hépatite A et la septicémie peuvent également être transmises par intoxication alimentaire.

En cas de symptômes persistants (plus de 24 heures), consultez un médecin ou rendez-vous à l'hôpital le plus rapidement possible.

Comment prévenir une intoxication alimentaire ?

Dans certains cas il sera impossible d'empêcher une intoxication alimentaire.
Mais pour la plupart, quelques gestes peuvent vous aider :

  • bien laver et éplucher les fruits et légumes ;
  • lavez-vous bien les mains avant et après être allé aux toilettes et avant de préparer à manger ;
  • faites attention à bien respecter la chaîne du froid de vos aliments.

Attention : soyez d'autant plus vigilant en été. En effet, on constate une recrudescence des intoxications alimentaires aux mois de juillet et août. La chaleur contribuant largement au développement des bactéries.