Quand placer un émerillon sur sa ligne

Placer un émerillon sur sa ligne
Placer un émerillon sur sa ligne
L'émerillon est un petit ustensile qui peut changer la vie du pêcheur. Il peut assurer deux rôles : empêcher le vrillage de la ligne et raccorder deux morceaux de ligne de nature différente.


L'émerillon : un ustensile indispensable

Le pêcheur doit toujours avoir des émerillons dans sa boîte. Les émerillons lui simplifient la vie dans bien des situations. Ce petit ustensile métallique possède deux points de raccords, ce qui permet de faire le lien entre deux éléments de la ligne de nature différente, par exemple le corps de ligne en nylon et le bas de ligne en acier.

Il possède également un système anti-vrillage, ce qui est indispensable lorsqu'on utilise des leurres qui tournent sur eux-mêmes. Sans émerillon, la ligne d'un pêcheur à la cuiller risque de faire des perruques, ce terme désignant des emmêlements spontanés de la ligne.

Un émerillon pour les pêcheurs à la cuiller

Bulrag avec émerillon
Bulrag avec émerillon

Lorsqu'on pêche à la cuiller, les mouvements du leurre risquent d'entraîner un vrillage du fil. C'est particulièrement vrai pour la cuiller tournante. Le pêcheur pratiquant en traîne est encore plus menacé. Traîner un leurre pendant des heures accentue l'effet rotatif sur la ligne. Le résultat d'un tel vrillage est une ligne qui crée des perruques, rendant le lancer impossible. Pour éviter de tels emmêlements, il faut un émerillon.

Ce dernier peut être déjà placé directement sur la cuiller par le fabricant. Si ce n'est pas le cas, le pêcheur peut soit utiliser un émerillon à agrafe pour raccorder la cuiller, soit placer un émerillon avant le bas de ligne, notamment lorsqu'il utilise un bas de ligne d'acier.

Notons que les cuillers ne sont pas les seuls ustensiles présentant d'emblée un émerillon. L'émerillon est si efficace qu'il est souvent inclus par les fabricants dans d'autres ustensiles très pratiques. On notera notamment le bulrag, utile pour la pêche du bar. Les deux émerillons permettent de raccorder le bas de ligne et le corps de ligne sur cet ustensile flottant.

Raccorder un bas de ligne d’acier

Un joli barramundi pris au vif, notez la présence de l'émerillon sur la ligne
Un joli barramundi pris au vif, notez la présence de l'émerillon sur la ligne

Utiliser un émerillon est également le moyen le plus simple de raccorder un bas de ligne d'acier au corps de ligne. C'est très pratique, d'autant que la plombée vient naturellement buter contre l'émerillon, dans le cas de la pêche au vif. Lorsqu'on pêche le brochet au leurre, la ligne-type présente un corps de ligne en nylon ou tresse, un émerillon, un bas de ligne d'acier d'une soixantaine de centimètres, et une agrafe qui termine la ligne, permettant ainsi de changer de leurre facilement.

Pour la pêche du brochet au vif, l'émerillon est également indispensable. De nombreux carnassiers possèdent des dents capables de sectionner un nylon ou une tresse. Le bas de ligne d'acier est nettement préférable. De plus, l'émerillon va contrer les mouvements incessants du vif, empêchant là encore le vrillage. Cette fois, la ligne-type présente un flotteur et une olive sur le corps de ligne, un émerillon, un bas de ligne d'acier mesurant 1 mètre, terminé par un hameçon simple ou triple.

Autre exemple, l'émerillon est également utilisé par les carpistes pour raccorder le corps de ligne en nylon au bas de ligne en tresse.

L'émerillon est un outil fiable

Un émerillon fiable est idéal lorsqu'on pêche des capararis, des poissons très puissants
Un émerillon fiable est idéal lorsqu'on pêche des capararis, des poissons très puissants

Les émerillons modernes sont d'une extrême résistance et d'une taille modeste. Ils sont donc beaucoup plus fiables que les agrafes, qui risquent de s'ouvrir, même lorsqu'elles sont de bonne qualité. L'émerillon est donc l'outil indispensable du pêcheur de gros poissons.

Pour le jig aussi

Le jig est placé sur un anneau brisé, lui-même placé sur l’émerillon
Le jig est placé sur un anneau brisé, lui-même placé sur l’émerillon

Cette fiabilité est à l'origine de l'utilisation de l'émerillon dans la pêche au jig. C'est particulièrement vrai pour le jigging tropical, où l'on vise des spécimens records. Un émerillon est beaucoup plus sûr qu'une agrafe pour raccorder le jig. Il suffit de placer un anneau brisé sur l'émerillon. Le corps de ligne est fixé sur l'anneau libre de l'émerillon alors que le jig est fixe sur l'anneau brisé. C'est le montage le plus solide, qui vous permettra de sortir les plus gros thons à dents de chien.

En conclusion : ayez toujours des émerillons de différentes tailles dans votre boîte de pêche.