Planter une haie bocagère

Laurier-tin (Viburnum tinus)
Laurier-tin (Viburnum tinus)
Constituée d’espèces locales bien adaptées au climat de votre région, cette haie d’allure sauvage offrira une excellente protection naturelle, mettra en valeur le paysage et accueillera toute une faune utile pour la biodiversité.


Rôles de la haie bocagère

En marquant les limites de la propriété et en dessinant ses parcelles, une haie bocagère ne protège pas seulement le jardin et la maison contre le vent et le ruissellement des eaux de pluie, elle embellit le jardin de façon naturelle et se fond agréablement dans le paysage, en particulier à la campagne.

Elle contribue à la richesse du milieu naturel en favorisant la biodiversité : de nombreuses espèces d’oiseaux, d’insectes et de petits mammifères y trouvent abri, nourriture et lieu de reproduction. La présence de cette faune a pour effet de diminuer le risque de maladies et de parasites des végétaux du jardin.

Agencement de la haie bocagere

Une haie bocagère peut prendre place autour de la propriété, d’une prairie, d’un verger, d’un potager, le long d’une route ou d’un chemin, d’un ruisseau, d’un étang, etc.

Elle peut être plus ou moins haute, plantée d’espèces arbustives de taille moyenne (de 3 à 8 m) et/ou pour une protection maximale, d’arbres de haut jet (15 à 25 m).

Choix des espèces pour une haie bocagère

Epine-vinette (Crataegus monogyna)
Epine-vinette (Crataegus monogyna)

Pour garantir la pérennité de la haie et sa bonne intégration paysagère, choisissez des arbres et arbustes qui poussent dans votre région. Respectez la zone de rusticité, la résistance à la sécheresse, la nature des sols, etc.

Dans les trois quarts de la France (hors climat méditerranéen), vous retrouverez couramment ces espèces :

  • arbres de haut jet : alisier, chêne pédonculé, chêne rouvre, noyer, peuplier, hêtre, frêne, châtaignier, érable sycomore, sorbier des oiseleurs, sorbier domestique, tilleul à petites feuilles ;
  • arbres à cépée : aulne glutineux, bouleau, charme, châtaignier, érable champêtre, if, pommier sauvage, prunier myrobolan, saule blanc, saule cendré, saule marsault ;
Aubépine (Crataegus laevigata)
Aubépine (Crataegus laevigata)
  • arbustes : aubépine, buis, buisson ardent, chèvrefeuille des haies, coudrier, charme commun, cornouiller mâle, cornouiller sanguin, églantier, épine-vinette, fusain d’Europe, genêt à balai, houx vert, lilas, nerprun, noisetier, prunellier, troène, viorne obier, viorne lantane.

Variez les espèces. En offrant une multitude de couleurs, de teintes et de formes, celles-ci formeront une haie moins monotone qu’une haie constituée d’une seule espèce.

Mélangez les espèces persistantes et caduques afin de conserver une haie verte en hiver.

Plantez des arbustes à fleurs, ils attireront un grand nombre d’insectes et d’oiseaux qui, en se nourrissant des limaces, pucerons et autres ennemis de vos plantes, les protégeront.

Contraintes réglementaires et techniques pour l'implantation d'une haie

Le Code rural impose de planter à 50cm en retrait de la limite de propriété (mitoyenne ou non) pour une haie de moins de 2m de hauteur et à 2m pour une haie de plus de 2m de hauteur.

En présence de réseaux aériens, de lignes électriques ou téléphoniques, évitez les arbres de haut jet, vous vous éviterez d’importants travaux d’élagage.

Plantation d'une haie bocagère

Planter une haie
Planter une haie

Effectuez le tracé au sol de votre future haie puis mesurez sa longueur afin de calculer le nombre de végétaux nécessaires. Ceux-ci devront être espacés en fonction de leur taille adulte (lisez l’étiquette). Respectez une distance de plantation de 6m minimum entre les arbres de haut jet et de 1 à 2m pour les arbustes.

La plantation proprement dite peut être réalisée de novembre à mars, idéalement à l’automne, afin d’assurer une meilleure reprise.

Préparez votre terrain en août ou septembre, en effectuant une tranchée de 1 m de largeur et de 30 à 50 cm de profondeur. Vous pouvez aussi creuser des trous individuels en ligne ou décalés en quinconce, après avoir désherbé la zone de plantation.

Si vous avez choisi des plants vendus à racines nues, à la plantation, retaillez les extrémités des racines en prenant soin de préserver le "chevelu". Pralinez les racines en les trempant dans un mélange nutritif composé à parts égales de terreau, de fumier et d’eau.

Installer des tuteurs
Installer des tuteurs

Installez les plants bien droits dans le trou, accompagnés de leur tuteur (pour les espèces de plus  de 2m) et veillez à ce que le collet du plant soit au niveau du sol. Rebouchez avec de la terre et tassez bien autour des racines.

Paillez toute la surface entre les plants avec de la paille ou du bois déchiqueté pour empêcher la repousse des mauvaises herbes.

Entretien d'une haie bocagère

Entretenir haie
Entretenir haie

Arrosez très régulièrement la première année. Désherbez au pied de la haie au printemps.

Respectez bien les conseils de taille des arbres :

  • arbres de haut jet : la 2ème année suivant la plantation, éliminez les branches comprises dans le tiers inférieur du tronc, sans laisser de "chicots" ;
  • arbustes : rabattez les plants à 30 cm du sol la 2ème année, ils formeront ainsi des touffes bien garnies à la base.

Tous les 6 mois, renouvelez le paillage, en partie décomposé par l’humidité et les micro-organismes du sol.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".