Pourquoi mon enfant ne mange pas ?

Mon enfant ne mange pas
Mon enfant ne mange pas
Le refus d'un enfant de manger génère souvent de la culpabilité ou de l'inquiétude chez les parents. Rassurez-vous, cela est une chose très fréquente. Mais pourquoi un enfant refuse-t-il la nourriture ? Et quelles solutions peut-on essayer d'appliquer ?


Difficulté de sevrage

Les très jeunes enfants ont l'habitude de s'alimenter, dans les premiers mois de la vie, avec du lait. Très vite, ce régime alimentaire ne suffit pas et il doit être ajusté aux besoins de l'enfant. Il est important que l'enfant puisse bénéficier d'une alimentation équilibrée.

Toutefois, il arrive que les changements de régime provoquent chez certains enfants (même plus grand) des difficultés d'adaptation. Cela pour plusieurs raisons.

D'une part, un changement est un remaniement des repères alimentaires, et par extension, familiaux. Si ceux-ci sont effectués vite et sans période de transition, alors, ils mettent plus de temps à être acceptés ou sont refusés.

D'autre part, la relation avec la mère change. En effet, lors de la première période de l'enfance, la mère nourrit son enfant. Au sein ou au biberon d'abord, puis avec des plats, mais c'est elle qui effectue l'action de donner à manger. Cette relation plait particulièrement aux enfants. Cependant, un peu plus tard, il leur est demandé d'acquérir de l'autonomie et de se nourrir sans l'aide permanente d'un parent. Certains peuvent alors refuser de manger afin de prolonger l'aide des parents et la relation qui était précédemment établie.

Contrainte ou tension familiale : la question de l'autorité

Il est fréquent que les parents perdent patiente face à un enfant qui refuse de s'alimenter. Les réprimandes s'enchainent et peuvent, alors, détériorer l'aspect convivial du repas, le faisant apparaître pour l'enfant comme pour les parents comme une contrainte.

Souvent, la contrainte entraine une résistance encore plus grande des enfants à s'alimenter et engendre une appréhension des repas voire une tension familiale. Cette situation fait écho à la question de l'autorité.

Il est important pour le développement de l'enfant que les parents posent un cadre stable permettant à l'enfant d'apprendre ce qui est ou non possible. Cependant, la contrainte traduit une certaine rigidité du cadre de l'autorité et peut entrainer alors une opposition systématique et, par conséquent, un refus de s'alimenter.

Différence enfant/adulte

Il est fréquent de voir dans les familles que les enfants mangent la même chose que les parents. Cela n'est pas un problème en soi si les parents ne perdent pas de vue que les besoins nutritifs de leurs enfants ne sont pas les mêmes que les leurs.

Dans le cas contraire, il n'est pas rare que les parts servies à l'enfant soient juste trop importantes par rapport à son appétit. De plus, l'enfant ne possède pas la même gamme de goût que l'adulte. Il se peut alors que les papilles du jeune, moins développées, ne soient pas en mesure d'apprécier vos repas, même préparés avec tout votre amour.

Effet Pygmalion

L'effet Pygmalion est un phénomène qui explique que ce que nous observons tend à correspondre à ce que nous souhaitons. C'est ce qu'on appelle un phénomène d'influence. Une phrase de Marcel Pagnol illustre cela : "Dès que les professeurs commencèrent à le traiter en bon élève, il le devint véritablement".

Pour ce qui concerne le repas, cet effet, dans sa valeur négative, peut apparaître. A force d'anticiper ou de réagir comme si l'enfant n'allait pas manger, il peut ne pas manger. Combien de fois, en effet, lorsque vous pensiez "de toute façon, il ne mangera pas", votre enfant n'a pas mangé, alors qu'autrement il a moins de difficulté ?

Conseil pratique : chaque enfant est différent. Les éléments que nous avons évoqués ne sont pas des vérités absolues et les raisons sont bien souvent multiples. Si vous cherchez de plus amples conseils, consultez votre médecin pédiatre ou un pédopsychologue.