High-Tech : le "e-bien-être" s'apprête à envahir votre quotidien

Article mis à jour le 

Face au tout numérique, qui ne cesse de prendre toujours un peu plus de place dans notre quotidien, difficile de faire l'impasse sur les nouvelles technologies. Ces dernières années, celles-ci s'invitent dans des domaines aussi étonnants que la santé et le bien-être. Tant et si bien que votre smartphone pourrait bientôt se faire médecin ou coach sportif.

Ce matin, vous n'êtes pas parti du bon pied. Pour commencer, vous avez jugé malin d'engloutir deux viennoiseries devant votre écran d'ordinateur, pour ensuite succomber à quelques snacks au distributeur. Et une fois rentré chez vous, vous n'avez pas pu résister à quelques carrés de chocolat, soit disant pour lutter contre le stress. Le résultat, il ne vaut mieux pas le connaître. Quoiqu'il en soit, promis juré vous dites-vous, cela n'arrivera plus. D'ailleurs, au regard des nouveautés technologiques présentées cette année au Salon de l'électronique de Las Vegas, il se pourrait bien que vous ne risquiez plus rien. Car bientôt, l'e-bien-être va envahir votre quotidien. Et votre smartphone de se transformer en coach sportif pour devenir votre nouveau meilleur ami (ou ennemi).

Première alerte : à peine votre bouchée de pain au chocolat avalée que votre smartphone se met à vibrer pour vous alerter des calories ingérées. Seconde alerte : vous voilà installé devant votre écran d'ordinateur depuis deux heures, votre smartphone émet une petite sonnerie pour vous inviter à vous dégourdir les jambes et ainsi entamer la demi-heure de marche quotidienne si chère aux yeux des médecins. Vous vous êtes laissé tenter par une cigarette ? À peine allumée que votre téléphone intelligent vous dresse une liste de toutes les pathologies auxquelles vous vous exposez à grand renfort d'images chocs. Il est midi, c'est l'heure du déjeuner. Devant le distributeur de snacks, votre smartphone vous recommande la bouteille d'eau. Au moment de choisir votre repas, il vous dresse une liste des aliments à privilégier, parmi lesquels les indispensables fruits et légumes.

De retour à votre domicile, las d'une journée bien remplie, vous détachez votre LG "Smart activité tracker", sorte de bracelet électronique "mouchard" muni d'un GPS permettant de mesurer l'activité physique de son utilisateur. Le bilan dressé par le gadget est mitigé. D'après lui, vous n'avez pas suffisamment bougé et avez accumulé trop de calories. Mais soulagement : votre tension est bonne. L'application sur votre smartphone vous indique qu'il vous faudra toutefois faire en sorte à l'avenir d'améliorer le score côté podomètre. Un peu déprimé par ces résultats en demi-teinte, vous préférez laissez le chocolat dans le tiroir. Vient l'heure du dîner et vous vous saisissez de la HAPifork (invention made in France star du CES), une fourchette dernier cri gorgée de technologies. Tout en pensant avec agacement au fait que cette dernière ne passera pas au lave-vaisselle, ladite fourchette vous met en garde dès que vous mangez trop vite et comptabilise le nombre de bouchées et leur poids.

Le repas est terminé : un graphique représentant la courbe de votre poids s'affiche sur votre écran de smartphone et les informations recueillies sont aussitôt envoyées à votre médecin, qui vous envoie à son tour ses recommandations. Faut-il considérer ces outils ultra perfectionnés comme de petites révolutions ou comme des gadgets à la fois intrusifs et oppressifs ? La réponse est pour bientôt puisque ces nouvelles technologies devraient progressivement voir le jour dans le courant de l'année 2013. Affaire à suivre.

Sources : mobiles-actus, Clubic, Le Monde, techerald