Bien être : pratiquer le bain dérivatif

Pratiquer le bain dérivatif
Pratiquer le bain dérivatif
Méthode de soin très ancienne, les bains dérivatifs sont réputés pour procurer un véritable bien être.


Une fraicheur dépurative

La technique du bain dérivatif combine l’effet de la fraicheur et celui de la friction dans le but de stimuler la circulation, de favoriser les échanges et l'évacuation des substances transportées par les graisses du corps. 

 
Cet effet est produit par le rafraichissement de l’entrejambe : la différence de température au niveau des deux plis de l’aine et du périnée active les fascias, membranes fibreuses présentes autour de chaque muscle, en interaction les unes avec les autres, et agit positivement sur le corps

Une multitude de bienfaits

L’élimination des toxines et des mauvaises graisses a pour conséquence une amélioration sensible de l’état général : moins de fatigue, la régulation du poids, un regain de santé de la peau et des cheveux…

 
La liste des symptômes qui pourraient disparaitre par la méthode des bains dérivatifs est longue : allergies au foin, arthrose, constipation, eczéma, infection, insomnie, etc.
 
Les effets sont généralement très rapides, dés les premiers jours, le processus d’élimination se met en route, au risque de voir ressurgir d’anciens maux, qui persistaient dans le corps.
 
Des contre indications existent toutefois : elles concernent les personnes épuisées par une maladie ou qui viennent d’être opérées, celles qui sont affectées par des problèmes cardiaques et les femmes enceintes par FIV en début de grossesse.

Une pratique quotidienne

Dans un souci d'efficacité, les cures de bains dérivatifs ne doivent pas se pratiquer à l’approche des repas. Elles doivent durer au moins dix minutes par jour, sur une durée de trois mois. Cette durée est toutefois variable d’une personne à l’autre en fonction de l’âge : de quelques secondes pour un bébé à cinq minutes pour un enfant.

 
Le principe est de rafraichir la zone de l’entrejambe avec de l’eau froide en utilisant un gant de toilette ou une poche de gel spécialement destinée à cet effet.
 
Il ne faut surtout pas prendre froid pendant l’opération, aussi le port de chaussettes et d’une veste en laine est vivement recommandé.
 
Par ailleurs, le bain ne doit pas fatiguer : pour cela il est indispensable de s’installer confortablement dans la baignoire ou sur un bidet.