Courges, citrouilles et potirons

Cultiver les cucurbitacées
Cultiver les cucurbitacées
Légumes généreux et colorés, nos bonnes grosses citrouilles se taillent généralement un franc succès sur les marchés en automne. Voici comment les produire chez vous et réussir d’énormes… récoltes.


Généralités sur les cucurbitacées

Citrouilles, courges, coloquintes, pâtissons et potimarrons font partie des genres Cucurbita et Lagenaria, tous deux de la grande famille des cucurbitacées (celle des melons).

Ces plantes (Cucurbita pepo, C. moschata, Lagenaria siceraria …) ne sont pas toutes bonnes à manger, certaines ne sont cultivées que pour l’ornement. C’est le cas des citrouilles géantes d’Halloween, des potimarrons et autres pâtissons de couleurs diverses (orange, blanche…) et de formes biscornues.

Au-delà de ces curiosités, courges et citrouilles sont d’excellents légumes-fruits, le plus souvent dégustés en soupe ou en gratin et qui constituent une riche source de fibres et contiennent aussi beaucoup d'autres vitamines et de nutriments. Ils sont faciles à cultiver en tous climats (zones de rusticité 3 à 4).

Qualité du sol : la clé du succès

Sélectionnez une zone ensoleillée de votre jardin, plein sud si possible, et évitez les planches où des courges ont été cultivées auparavant. Vous aurez en effet besoin d’un sol riche, dont les éléments nutritifs n’ont pas été déjà absorbés les années précédentes.

Préparez l'espace nécessaire à vos citrouilles en gardant à l'esprit que ces plantes auront besoin de beaucoup d'espace pour se développer, leurs vrilles pouvant se promener très loin, jusqu’à 10 m ou plus.

Préparez votre lit de semences tôt, en mars. Creusez le sol sur 30 cm de profondeur puis remblayez avec un compost riche ou un mélange de fumier sans compacter le sol.

Semis en pleine terre

Semis en poquet de graines de courges
Semis en poquet de graines de courges

Le semis s’effectue en mai pour une récolte de 2 mois et demi à 4 mois plus tard.

Sur votre lit de culture, semez les graines en poquets à environ 5 cm de profondeur, espacés d’au moins 1 m ou 1,50 m. Au préalable, il est conseillé de tremper les graines dans l'eau chaude pendant une nuit, ce qui a pour effet de hâter la germination.

Vous pouvez aussi faire pousser vos graines à l’abri, dans un large pot rempli d’un léger substrat de culture (50 % de terreau, 25 % tourbe, 25 % de sable) ou des godets de tourbe prêts-à-replanter. Ce milieu possèdera suffisamment de nutriments pour les premiers jours. Vous n’aurez plus qu’à replanter les plantules fin mai, début juin.

Germination des graines de courges
Germination des graines de courges

Vos plants auront besoin de beaucoup de lumière et d'arrosage tous les jours mais sans détremper le sol. Vous pourrez ajouter de l'engrais liquide à l’eau d’arrosage, mais de façon modérée.

Protection et taille des courges et des citrouilles

L'ennemi des citrouilles, ce sont le gel, le froid et le vent. Lors de stade de la croissance végétative, protégez vos plants du mieux que vous le pouvez, utilisez un châssis froid ou des bâches en plastique. Continuez à fournir cette protection jusqu’à que vos plantes soient établies et que les feuilles commencent à pousser.

Pour renforcer la vigueur de vos citrouilles et également pour empêcher que la plante devienne hors de contrôle, taillez vos plants, afin de concentrer la sève dans la tige et développer des fruits plus gros. Pincez une première fois au stade deux feuilles pour obtenir une ramification en deux tiges puis les extrémités des pousses latérales au-dessus d’un premier fruit. Evitez de compacter le sol et d'inhiber le système racinaire.

Ravageurs et maladies

Les insectes ravageurs peuvent gravement endommager vos cultures. Gardez un œil attentif sur le chrysomèle rayée du concombre, le puceron du melon, le tétranyque, les coléoptères, les punaises…

Cependant, n’oubliez pas avant de recourir à des insecticides que vous aurez besoin des insectes pour la pollinisation de votre culture.

Certaines maladies bactériennes et fongiques attaquent également les cucurbitacées. Les plus courantes à surveiller sont flétrissement bactérien et l'oïdium.

En attendant la récolte des cucrubitacées

Les citrouilles mûrissent à partir de septembre et jusqu’aux gelées. Elles peuvent être stockées dans un endroit frais et sec pour être gardées jusqu'au printemps prochain.

Alternativement, vous pouvez faire des soupes et des tartes à la citrouille et placer vos fruits excédentaires au congélateur ou laisser le processus de croissance se poursuivre au potager en attendant la "super-récolte", avec des fruits énormes.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".