Crudivorisme : une alimentation vivante

Crudivorisme et santé - © Olgucz / Flickr cc.
Crudivorisme et santé - © Olgucz / Flickr cc.
Dans l'antiquité, il a été le mode d'alimentation des Esséniens, qui, dit-on, pouvaient vivre jusqu'à 120 ans. Le crudivorisme, ou "alimentation vivante", n'est donc pas le dernier régime à la mode. Au 20ème siècle, il a été remis au goût du jour par Ann Wigmore. Ce régime alimentaire est considéré comme hypotoxique par ses adeptes.


Alimentation et santé

Nous sommes ce que nous mangeons. C'est sur ce principe que repose le crudivorisme. Les inconditionnels de ce mode alimentaire considèrent que pour un corps plein de vie et en bonne santé, il est nécessaire de consommer des aliments vivants.

Mais qu'est-ce qu'un aliment vivant ? C'est celui qui a conservé toutes ses enzymes, ses vitamines, minéraux et oligo-éléments. C'est un aliment qui n'a pas été dénaturé par la cuisson. Or, on sait depuis longtemps que la cuisson altère la teneur en vitamines de certains fruits et légumes, en particulier la vitamine C, qui est très sensible à la chaleur. Par ailleurs, il est scientifiquement reconnu que la cuisson, à partir d'un certain degré, provoque la formation de molécules toxiques pour les cellules de reproduction et les cellules du système nerveux. Ces molécules cancérigènes, appelées également "corps de Maillard", apparaissent lors des cuissons supérieures à 120 degrés, ou dans les aliments fortement grillés.

Pour cette raison, les crudivores ne consomment pas d'aliments cuits à plus de 40 degrés et privilégient, lorsqu'il le faut, les cuissons douces comme la vapeur, le pochage, le bain-marie ou encore le four doux. 

Fruits et légumes

Il est tout à fait possible d'avoir un régime varié tout en étant crudivore. Préférez les aliments de qualité biologique et les légumes et fruits de saison. Voici les aliments autorisés dans un régime crudivore :

  • fruits crus ou séchés ;
  • légumes crus ou lacto-fermentés ;
  • légumineuses germées ;
  • graines germées ;
  • algues ;
  • oléagineux crus : sésame, noisette, tournesol, courges ;
  • huiles crues, vierges de première pression à froid : olive et colza, de préférence ;
  • céréales germées ;
  • pain germé, dit "essène";
  • kéfir ;
  • fromages fabriqués à partir de lait cru ;
  • yaourt ;
  • crackers de céréales déshydratés ;
  • miel non pasteurisé ;
  • tartares de poissons ;
  • carpaccios de viandes.

Attention : ce mode d'alimentation est fortement déconseillé chez les enfants et les femmes enceintes. Par ailleurs, il n'est pas facile à suivre sur le long terme. Demandez toujours l'avis de votre médecin avant d'entamer un régime quel qu'il soit.
Il est également difficile à suivre par certains estomacs fragiles en raison de la trop grande quantité de fibres qu'il contient.