Reconnaitre et combattre les migraines

Tout savoir sur les migraines
Tout savoir sur les migraines
7 millions de personnes, dont 12,5% de la population adulte, souffriraient de migraine en France. Parmi elles, une femme sur cinq serait concernée. Il est pourtant difficile de faire la différence entre les migraines et les simples maux de tête. Voici le moyen de les dépister, de les identifier et de les combattre.


Différencier migraines et maux de tête

Faire la différence entre de simples maux de tête et de véritables migraines n'est pas évident. C’est pourquoi il existe tant de migraineux qui s’ignorent aujourd’hui. Ainsi, 1,7 million de Français(es) seraient aujourd’hui atteint de migraines sans le savoir. Il s’agit d’une affection qui touche plus les femmes que les hommes, sachant qu’elle peut être due à des facteurs hormonaux.

Les symptômes de la migraine sont : 

  • une douleur redondante, qui pulse à l’intérieur du crâne ou d’une partie du crâne ;
  • des vomissements et nausées qui accompagnent les douleurs crâniennes. La lumière et le bruit sont des facteurs aggravants pouvant conduire à une intensification des crises ;
  • une succession de crises douloureuses pouvant durer de 4 à 72 heures. Les douleurs ne sont présentes que pendant la crise et disparaissent entre chacune d’entre elles.

Dans la plupart des cas, le déclenchement de migraines est dû à un manque de sommeil, à un stress virulent, à la consommation excessive de certains aliments ou alcools. Les facteurs peuvent être multiples, et ne sont pas toujours les mêmes. L’influence des hormones est également à prendre en compte chez la femme. 

Les différents types de migraine et leur remède

Il existe quatre types de migraine. Ces derniers se ressemblent par leurs symptômes (nausée, douleurs répétitives, intolérance au bruit et à la lumière) mais n’ont pas la même cause. La prise en charge de la migraine sera différente selon le type de symptômes.

  • Les migraines adrénergiques sont déclenchées par le stress ou les changements de rythme de sommeil. Elles arrivent surtout durant la nuit. C’est l’adrénaline, l’hormone du stress, qui les provoque. Elle peut être soignée par l’usage de bêtabloquants, des médicaments dont la fonction est de bloquer l’adrénaline. Ces derniers sont également utilisés contre l’hypertension artérielle.
  • Les migraines hormonales sont déclenchées par l’influence de l’œstrogène sur le système hormonal féminin. Elles se guérissent par un changement de pilule. Il faut en effet prendre une pilule de troisième génération, qui est dite "sans règles". En effet, celle-ci ne contient que de la progestérone et non pas d’œstrogènes. Comme les pilules classiques sont composées des deux types d’hormones, ce changement de pilule permet le plus souvent de mettre fin à ces douleurs.
  • De violentes migraines accompagnées de douleurs musculaires diffuses dans les épaules et la nuque sont souvent le symptôme d’une maladie appelée fibromyalgie. Ces douleurs et migraines vont alors se manifester de manière de plus en plus fréquentes, et parfois plus de 15 jours par mois. Comme cette maladie est peu connue des médecins comme des patients, il faut bien identifier les deux types de symptôme – migraines et douleurs musculaires – pour pouvoir la prendre en charge le plus rapidement et le mieux possible.
  • Les migraines sérotoninergiques sont dues à l’alimentation, et circulent dans le crâne grâce à la sérotonine. Cette dernière est un neurotransmetteur permettant la transmission des influx nerveux entre les synapses. Elle influence les domaines du sommeil, de l’humeur et de l’émotivité. Un trouble d’un de ces trois domaines pourrait donc être relié à un dysfonctionnement de la production de sérotonine (à travers les neurones sérotoninergiques). Elles se soignent par l’ingestion de médicaments anti-sérotonines.