Pourquoi vous sentez-vous toujours fatigué ?

La fatigue et le sommeil
La fatigue et le sommeil
La fatigue et la somnolence sont tout à fait normales lorsqu'elles sont ressenties après une longue journée, un effort physique soutenu, ou encore, pendant les premiers mois de grossesse. En revanche, si malgré une durée de sommeil suffisante et une alimentation équilibrée, la fatigue persiste, consultez votre médecin car elle pourrait être le symptôme d'une maladie.


Insomnie et autres troubles du sommeil

La durée normale du sommeil se situe entre 6 et 8 heures, pour un adulte. Cette durée moyenne vous permet de vous reposer et parvient à vous remettre d'aplomb sans que vous n'ayez de difficulté particulière à vous réveiller le matin. Si votre sommeil ne parvient plus à enrayer la fatigue, cela peut être dû à un trouble tel que :

  • l'insomnie, qui engendre un manque de sommeil ;
  • l'apnée du sommeil qui est une perturbation respiratoire à l'origine d'un mauvais sommeil ;
  • l'hypersomnie qui est une pathologie caractérisée par un allongement de la durée normale du sommeil et la sensation désagréable d'être fatigué en permanence ;
  • la narcolepsie qui est une maladie caractérisée par le fait de s'endormir à n'importe quel moment de la journée et ce, n'importe où : au bureau, dans les transports en commun, au cinéma.

Une récente étude scientifique a mis en évidence le lien entre plusieurs cas de narcolepsie et le vaccin contre la grippe H1N1.

Régime alimentaire et fatigue

Une alimentation variée et équilibrée, riche en vitamines et en sels minéraux assure les fonctions normales de l'organisme. Lorsque vous souffrez d'une fatigue passagère, il existe des aliments naturels que l'on oublie habituellement et qui peuvent vous aider à booster votre organisme, tels que :

  • la gelée royale, de préférence fraîche et non lyophilisée ;
  • le ginseng ;
  • le guarana.

Fatigue chronique : un des symptômes de la maladie auto-immune

Si la fatigue persiste, il se peut que vous souffriez d'une infection ou d'une hypothyroïdie. Consultez votre praticien car elle pourrait également être le signe de l'une des maladies auto-immunes suivantes :

  • la maladie cœliaque ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • la spondylarthrite ankylosante ;
  • la maladie de Crohn ;
  • le vitiligo ;
  • la sclérose en plaques ;
  • le syndrome de Guillain-Barré ;
  • le lupus ;
  • la fibromyalgie ;
  • la thyroïdite d'Hashimoto ;
  • la maladie de Basedow ;
  • le syndrome de Gougerot-Sjörgren.