Semer et repiquer les poireaux

Cultiver des poireaux dans son jardin
Cultiver des poireaux dans son jardin
Légume indispensable de la cuisine française, le poireau se révèle aussi fameux dans l’assiette que facile à cultiver. Il a d’autres avantages : on le cueille toute l’année et il ne craint même pas les gelées !


Variétés de poireaux

Le poireau, de son nom latin allium porrum, appartient à la famille des alliacées, la même que l’ail et l’oignon, dont il possède un peu le piquant.

Il existe différentes variétés, que l’on distingue selon le port (dressé ou semi-dressé), la longueur du fût (elle varie de 15 à 35 cm) et la grosseur, la couleur. Mais c’est surtout la période de récolte voulue et la tenue au froid qui sert à les distinguer. Ainsi, vous pourrez choisir parmi :

  • les poireaux primeurs et d'été (‘Gros long d'été’, ‘Premier’ ’Géant précoce’), qui ne se conservent pas ou craignent le gel ;
  • les poireaux d'hiver, comme ‘Saint Victor’, ‘Bleu de Solaise’, ‘de Liège’, qui sont très rustiques.

Conditions de sol et d’exposition pour les poireaux

Le poireau a besoin avant tout d’un sol frais, profond et très riche en humus. Pour bien prospérer, il demande beaucoup d’azote donc des apports en cours de culture ou alors une fumure de fond à l'automne précédent.

Une exposition ensoleillée est bien sûr préférable, mais il pousse aussi bien à la mi-ombre.

Pour résister au froid, les variétés peu rustiques peuvent être paillées par temps de gel.

Semis et repiquage des poireaux

Semis des poireaux
Semis des poireaux

Pour avoir des poireaux toute l'année, semez de février à mai-juin, vous étalerez ainsi les récoltes. Semez en pleine terre ou, pour une culture précoce, sous châssis.

Semez en rang et recouvrez avec le dos du râteau avec du terreau, tassez et arrosez doucement.

Poireaux à recouper
Poireaux à recouper

Lorsque les plants sont de la taille d'un crayon environ, repiquez à 10 cm d’intervalle et en rangs espacés de 25 à 30 cm.

Vous pouvez au préalable recouper les racines à 1 cm et les feuilles à 5 cm, ce qui améliore la reprise.

Refermez le sillon, tassez et arrosez.

Entretien des cultures de poireaux

Les poireaux se "blanchissent" à l’obscurité. Pour cela, il faut butter le bas des plants. Cette opération, qui commence 3 semaines après la levée, peut se pratiquer plusieurs fois en cours de croissance.

Arrosez bien pour aider à la reprise après le repiquage et tout au long de la croissance : le poireau sera plus charnu et plus vert.

Le poireau jaunit souvent par manque d’eau. Il peut être aussi attaqué par la rouille, une maladie fongique cryptogamique qui recouvre les feuilles de taches et de pustules orange. En cas de forte attaque, dès l’apparition des taches, traitez à la bouillie bordelaise.

La teigne du poireau, ou "ver du poireau" (en fait, la larve d’un papillon), peut être dangereuse du printemps à l’été, en s’attaquant aux feuilles. La mouche mineuse du poireau et la mouche de l'oignon détruisent l’intérieur des poireaux en y creusant des galeries. Il n’existe pratiquement pas de solutions curatives pour lutter contre ces ravageurs. En début d’attaque, coupez et brûlez les feuilles atteintes avant que les larves ne s’installent dans les plants. Un bon remède consiste aussi à associer poireaux et carottes. La mouche de la carotte n'aime pas la teigne du poireau et réciproquement

Récolte du poireau

Récolte du poireau
Récolte du poireau

Le poireau se récolte au fur et à mesure des besoins, y compris pendant les gelées.

Ce légume contient, comme l'ail et l'oignon, des composés soufrés et serait bénéfique contre diverses affections. C’est un légume très digeste et aux propriétés diurétiques.