Auto-Moto : le problème des places introuvables est résolu

Article mis à jour le 

Si circuler en voiture est déjà chose difficile en agglomération, se garer et devenu un véritable challenge. Tourner des heures entières, cherchant en vain une place où se garer, tel est le quotidien de bien des Français, faisant en plus la fortune des propriétaires des parkings privés. Aussi pour pallier au stress grandissant des citadins, le maire de Nice veut résoudre définitivement ce problème. Car selon lui, même en heure de pointe, durant lesquelles les gens tournent en rond, environ 14 % des places du centre-ville sont disponibles, mais personne ne les voit.

Nice est chanceuse d'avoir comme maire Christian Estrosi, un ancien pilote de moto, 4 fois champion de France et 1 fois vice champion du monde. Cet amoureux de vitesse (qui avait demandé en 2003 d'augmenter les limitations de vitesse, qui ne font que baisser, pour augmenter la sécurité) ne peut qu'angoisser à l'idée de voir ces dizaines de voitures à l'arrêt, pendant des heures. En plus de polluer, cela coute cher. Aussi, si les voitures ne vont pas aux places, les places iront aux voitures.

Pour ce faire, il fallait un mécanisme que tout le monde peut avoir, qui ne soit pas cher, voire gratuit, géolocalisé et en temps réel. Or, à l'ère du numérique instantané, rien de tel qu'une petite application, ni vu ni connu sur le smartphone. L'application, en téléchargement gratuit, s'articule autour de 2 rubriques principales : le mouvement de la voiture (Ez Move) et l'arrêt de la voiture (Ez Park).

Ne vous faites plus surprendre au volant

Concernant le mouvement, il s'agit d'une application trafic assez classique, dédiée à la ville de Nice en particulier. Cependant, elle est agrémentée des horaires de bus, des numéros de taxi et autres renseignements concernant divers moyens de transport. Fort pratique pour les citadins et très ingénieux d'avoir mêlé dans une application unique divers services.

De plus, les prévisions concernant le blocage des rues à cause de travaux, manifestations ou autres événements est intégré à l'appli. Elle rassemble finalement tout ce que le conducteur peut craindre en prenant le volant. Le tout est relié à de nouveaux horodateurs "intelligents" au travers des quels vous pouvez payer, retrouver votre voiture ou avoir toute information concernant le trafic de Nice.

Nouvel Horodateur

Trouver une place proche de vous rapidement

Concernant le stationnement, il s'agit d'une véritable innovation. Les motifs d'anxiété les plus fréquents chez les conducteur concernent le sujet sensible de "la place de parking", à savoir comment en dénicher une qui soit gratuite donc dans la rue, ou au contraire une place sécurisée donc dans un parking libre proche d'ici, mais surtout, comment savoir si là où l'on se rend il y aura des stationnements libres…  Et enfin pour les étourdis : où est garée la voiture ?

L'application stationnement, Ez Park, propose donc 4 options consacrées à ces désagréments quotidiens. Car en centre ville, 1 voiture sur 4 cherche une place, et la trouve en moyenne en 30 minutes. Or au moins 8 % des stationnements de la ville sont libres, dans les pires journées, et 14 % en moyenne. Pour ne pas perdre de temps, vous pouvez payer à travers l'application, ou l'horodateur, au choix. Ce dispositif, mis en place dans le quartier de Notre-Dame, doit être installé courant 2013 dans 12 autres zones de la ville, les plus concernées par les problèmes de circulation.

les objectifs de l'année

Mise en oeuvre

Pour parvenir à mettre en place le stationnement "intelligent", les services publics niçois ont truffés les trottoirs de détecteurs, pour le moment dans un seul quartier de la ville. Pas moins de 1 000 ont été installés afin de rendre le plus pertinent possible ce nouveau remède aux embouteillages, judicieuse alternative en attendant la commercialisation de la voiture intelligente.

Le maire Estrosi veut aussi, par l'intermédiaire de cette application, réduire la pollution dont le taux de dioxyde d’azote est supérieur au taux préconisé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), fixé à 40 mg /m3. Trop de pollution dans l'air peut tuer. Enfin, éliminer les bouchons du centre-ville, c'est aussi éliminer la pollution sonore, et améliorer ainsi l'attrait touristique de la 5e ville de France.

 

Source : Mairie de Nice