Pourquoi plus d'1 français sur 5 ne fait pas ou plus de sport

Article mis à jour le 

À travers son troisième baromètre Sport Santé, la Fédération Française d'Éducation Physique et Gymnastique Volontaire (FFEPGV) s'est demandé quel lien entretiennent les Français avec leur forme et la santé. Résultat, le sondage révèle que seul 1 français sur 5 ne pratiquerait pas ou plus d'activité physique. Comment expliquer ce phénomène ?

Un sondage réalisé par la FFEPGV le met en évidence : nous sommes plus de 20 %, en France, à ne plus ou pas faire de sport. Pourquoi ? Parce que nous manquerions entre autres d'information et d'aide. Et pour cause : plus d'un Français sur trois (35 %) souligne être mal informé au sujet des activités physiques les plus adaptées à son profil.

Un souci d'autant plus évident chez les jeunes de moins de 35 ans qui sont nombreux (43 %) à regretter le manque d'information sur le sport. Cette situation touche surtout les jeunes sortis du cadre scolaire, où le sport est obligatoire et noté. Ainsi, nombreux sont les étudiants à délaisser le sport juste après être sortis de l'école, d'une part à cause du prix des salles de sport, et par ailleurs par manque de temps.

Du sport sur ordonnance

Pourtant, les bienfaits du sport ne manquent pas (système cardiovasculaire, hypertension, silhouette, appareil locomoteur, etc.). Par exemple, le fait de pratiquer une trentaine de minutes d'exercice physique chaque jour est une bonne chose pour la santé mentale, ce qui permet de limiter le risque de maladies cardiovasculaires, de lutter contre l'obésité ou encore la sédentarité. De même, l'activité physique améliore le bien-être et offre une déconnexion entre vie professionnelle et vie personnelle.

Pour cette raison, nombreux sont les médecins à envisager la prescription sur ordonnance d'exercices physiques à leurs patients. Pour eux, la pratique assidue du sport garantie une forme physique et mentale optimale. Enfin, celui-ci nous permet de mieux dormir, mieux manger et de mieux contrôler notre horloge interne et ainsi éviter la fatigue et le stress.

Le sport : une source d'angoisse pour de nombreux Français

Bref, il serait donc préférable de ne pas contourner cette pratique sportive, et ce d'autant plus qu'il est très difficile de reprendre le sport après une longue période d'inactivité. Dans le sondage de la FFEPGV, les français non sportifs indiquent être angoissés à l'idée de reprendre une activité sportive. Une crainte qui ferait office de frein psychologique majeur.

Cette angoisse de reprendre le sport est de mise pour 71 % des plus de 55 ans. Pour aller au-delà de cette anxiété, à noter qu'une étude a récemment montré que faire du sport, et ce surtout avec des amis, augmentait largement l'espérance de vie.

Sources : sport-sante.fr, Slate, HuffPost