Peut-on se soigner par l'alimentation ?

Alimentation et santé - © Zastavski.com
Alimentation et santé - © Zastavski.com
Vous connaissez sûrement le serment d'Hippocrate que tous les médecins prêtent traditionnellement  au terme de leurs longues études de médecine, juste avant de commencer à exercer leur profession. Pourquoi Hippocrate ? Parce qu'il est le père de la médecine moderne. Cependant, on n'oublie souvent sa célèbre formule "Que ton aliment soit ta seule médecine !". Voyons ici quel lien il existe entre l'alimentation et la santé.


Nutrition et santé

Une alimentation équilibrée et variée est gage de bonne santé. En effet, tous les nutriments - protéines, glucides, lipides, vitamines, sels minéraux et oligo-éléments - présents dans les aliments permettent un fonctionnement optimal de l'organisme. La maladie, quant à elle, a d'innombrables causes, notamment génétiques, infectieuses, ou encore environnementales. Elle peut cependant être indirectement liée à l'alimentation. En effet, votre alimentation joue un rôle non négligeable dans l'aggravation de certains troubles de la santé. Mais vos habitudes alimentaires peuvent également vous aider à prévenir certaines maladies. Pensez simplement aux centenaires d'Okinawa.

Maladie et alimentation

Les récentes études mettent clairement en évidence le lien étroit qui existe entre certains comportements alimentaires et la survenue de maladies :

  • alimentation trop calorique : risque d'obésité ;
  • nourriture trop riche en sel : risque d'hypertension artérielle, aggravation de l'insuffisance cardiaque et de l'insuffisance rénale ;
  • consommation d'aliments trop riche en sucre : risque de diabète de type 2, cancer ;
  • consommation d'acide gras trans : augmentation des maladies cardiovasculaires ;
  • manque de fibre : augmentation des risques d'apparition du cancer du côlon ;
  • excès d'alcool : cirrhose du foie et pathologies du pancréas ;
  • phosphates (additif alimentaire) : risque de troubles de l'hyperactivité de l'enfant ;
  • édulcorant de synthèse comme l'aspartame : aggravation de l'hypertension pulmonaire, entre autres ;
  • métaux lourds et pesticides contenus dans l'alimentation : maladies auto-immunes, maladies neuro-dégénératives.

À l'inverse, une alimentation la moins raffinée possible, riche en fruits et légumes frais, et biologique de préférence, peut diminuer les risques de survenue de certaines maladies graves. Diminuez votre consommation de produits industriels qui, bien que bons au goût, s'avèrent désastreux sur le plan de la santé, à cause de la trop grande quantité de sel, de sucre, d'acide gras trans et d'additifs qu'ils contiennent.

Bienfaits des aliments

Si vous suivez un traitement médicamenteux prescrit par votre médecin, et parallèlement à celui-ci, sachez qu'il existe dans la nature, des aliments aux vertus insoupçonnées et qui peuvent vous aider à mieux gérer certaines maladies. En voici quelques exemples :

  • l'ail et l'oignon ont un effet chélateur grâce au soufre qu'ils contiennent. Cette molécule a la capacité d'attirer les particules de métaux lourds. Ces deux aliments sont également des anti-infectieux naturels ;
  • le curcuma a des effets anti-inflammatoires grâce à sa curcumine. Une récente étude a démontré que sa consommation pouvait jouer un rôle positif dans la maladie d'Alzheimer ;
  • les aliments naturellement riches en omégas 3 protègent des maladies cardiovasculaires ;
  • le lycopène de la tomate joue un rôle dans la prévention du cancer de la prostate ;
  • le brocoli très riche en antioxydants peut diminuer le risque du cancer du sein avant la ménopause ;
  • le radis noir peut aider dans les troubles digestifs mineurs liés au  foie et à la vésicule biliaire.

Attention ! Les informations données ici ne se substituent en aucun cas à une consultation médicale. Consultez en priorité votre médecin.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".