Gluten et lactose : comment savoir si vous souffrez d'une intolérance ?

Pain et gluten -  © Stacy / Wikimedia Commons.
Pain et gluten - © Stacy / Wikimedia Commons.
Aujourd'hui, on entend parler du gluten partout. Parallèlement, les nouveaux cas d'allergies et d'intolérances alimentaires n'ont jamais été aussi nombreux. Comment s'explique ce phénomène ? Y a-t-il un moyen simple de savoir si vous présentez une intolérance au gluten ou au lait. 


Gluten : qu'est-ce que c'est ?

Le gluten est une molécule présente dans les céréales telles que le blé, le seigle, l'orge et certaines variétés hybrides d'avoine. La molécule de gluten est composée de deux protéines dont la gliadine. C'est la gliadine qui donne son élasticité à la pâte. Pour cette raison d'ailleurs, les industriels se servent du gluten comme liant, dans nombre de préparations. La quantité de gluten présente dans le blé a considérablement augmenté à cause des manipulations du génie agroalimentaire. En effet, le pain que nous consommons aujourd'hui est le résultat de dizaines de modifications génétiques en laboratoire. C'est un blé OGM.

Les symptômes d'une intolérance au gluten sont :

Intolérance au lactose

La consommation de lait peut occasionner des douleurs digestives chez de nombreuses personnes. Cela est dû au fait que la majorité des adultes ne produit généralement plus assez d'enzyme destinée à faciliter la digestion du lait. Cette enzyme, la lactase, est produite en grande quantité chez le nourrisson. Les symptômes les plus notables d'une intolérance au lactose sont d'ordre digestif :

  • douleurs abdominales ;
  • ballonnements ;
  • constipation ou diarrhée ;
  • crampes abdominales ;
  • vomissements (en particulier chez les enfants). 

Régime d'éviction : le régime chinois

Afin de savoir si vous êtes sensible au gluten et/ou au lactose, procédez à leur éviction pendant quelque temps en faisant le "régime chinois", et en observant si les symptômes dont vous souffrez habituellement régressent spontanément ou pas. Le mode alimentaire chinois exclut naturellement  le lait et le blé. Excluez ces deux aliments tout en gardant votre alimentation habituelle. Pour plus d'informations sur les intolérances alimentaires, visitez cette page.

N'ayez pas peur de souffrir de carences en calcium pendant quelques jours : notez qu'il existe beaucoup d'autres sources de calcium que le lait. Par exemple, celui-ci ne contient que 125 mg/100 g comparé à la sardine qui en contient 382 mg/100 g.