Reprendre le sport aussitôt après les fêtes accentue les risques de mort subite

Article mis à jour le 
L'abus de sport le lendemain de fête est déconseillé
L'abus de sport le lendemain de fête est déconseillé
La période des fêtes et ses copieux repas sont parfois ravageurs pour la ligne. Foie gras, plats en sauce, champagne… on aurait pu penser que la reprise d'une activité sportive au lendemain de ces quelques écarts serait bénéfique. C'est en fait tout l'inverse, et cette dernière peut même se révéler très mauvaise pour la santé. Explications.


Faire du sport le lendemain des fêtes, une mauvaise idée

Entre le réveillon et Noël, et parfois même jusqu'au nouvel an, les gourmands s'en donnent à cœur joie en dévorant d'appétissants plats mijotés.  Et quand vient, après avoir bien mangé et bien bu, le moment de culpabilité, certains sont tentés – pourquoi pas – de partir pour un jogging de deux heures. Méfiance : il s'agit là d'une grossière erreur, d'après les cardiologues du sport et les spécialistes.

D'une manière générale, il est préférable de pratiquer une activité sportive sur la durée, ce tout au long de l'année : un jour ou deux ne sert à rien. Les personnes non sportives devront donc s'abstenir pour éviter de se mettre en danger ou au mieux s'adonner à une marche rapide d'une trentaine de minutes d'ici le 31 décembre. À cette époque de l'année, les températures sont en effet relativement basses et il ne faut donc pas hésiter à réduire le temps de marche.

Un risque de mort subite multiplié par 100

Par exemple, un sédentaire – autrement dit, une personne qui ne pratique habituellement pas d'activité sportive – qui se remet brusquement au sport après deux repas de fête avec alcool multiplie le risque de mort subite par 100. Et cela d'autant plus s'il s'agit d'un homme de plus de 40 ans, d'une femme de plus de 50 ans ou encore d'une personne obèse.

Pendant les fêtes, les excès sont monnaie courante et c'est normal. Une personne qui souhaite reprendre le sport sur la durée devra plutôt attendre 2013 et s'y prendre progressivement. À noter qu'il est préférable d'aller consulter son médecin traitant avant de débuter une activité sportive, ce dernier s'avérant de bon conseil pour choisir le sport idéal. Quoiqu'il en soit, une personne obèse devra par exemple d'abord privilégier un sport comme la natation plutôt que la course à pied, qui en demande beaucoup aux articulations.

 

Sources : SantéLog, Insep