6 astuces infaillibles pour ne pas prendre de poids aux repas de fêtes

Article mis à jour le 

Il n'est pas rare, chaque année, que les fêtes riment avec excès et prise de poids. À tel point qu'un certain nombre de personnes en viennent même à redouter le fameux repas de Noël. Pourtant, quelques réflexes, une fois mis en application, permettent de se faire plaisir sans pour autant grossir d'un seul gramme.

Passer l'étape des fêtes sans afficher un seul kilo excédentaire sur la balance, c'est possible. Les diététiciens conseillent pour cela tout simplement de ne pas s'imposer de restriction, car c'est précisément ce qui nous pousse à commettre des impairs. Ainsi, tout se passe en réalité dans la tête…

Pas de diète

En prévision des fêtes, l'on est souvent tenté de s'imposer quelques jours de jeun ou presque. Mais si cette pratique allège la conscience, elle est en fait néfaste pour le corps. Car même si l'équilibre alimentaire est réalisé sur plusieurs jours, il ne faut surtout pas sauter de repas. Pourquoi ? Parce que la privation – les études le montrent – fait commettre des excès, notamment en poussant à consommer des aliments gras et sucrés. De fait, quand arrive un repas plus consistant, le corps en manque de nutriments conserve les calories en prévention, avec le résultat que l'on sait… Mieux vaut donc privilégier les trois apports quotidiens.

Mangez à votre faim !

Compte tenu du stress et de la culpabilité, les signaux transmis par l'estomac et le cerveau ne sont pas interprétés comme il le faudrait. De fait, se nourrir devient alors un besoin de se remplir et non plus un plaisir. Les diététiciens conseillent d'effectuer un exercice pour mieux comprendre ses besoins consistant à noter sur un cahier ses sensations durant un repas. Une façon de savoir s'il on est en situation de frustration ou de trop-plein.

Équilibrez vos apports alimentaires

Les jours précédant et suivant les fêtes, il est préférable de commencer à bien répartir les apports caloriques en optant plutôt pour les légumes cuits, les céréales complètes et les protéines maigres. Une bonne façon de rééquilibrer son alimentation en prévision de l'absorption de gras et de sucre lors des repas de famille à venir.

Offrez-vous une petite collation quelques heures avant le dîner

L'on dit souvent à juste titre qu'il vaut mieux ne pas grignoter entre les repas. Certes, mais le fait d'arriver le ventre vide à un repas de fêtes pousse à se jeter sur le premier petit four venu… Donc pour éviter ce phénomène, le mieux est de s'offrir une collation deux heures avant le repas, en optant pour des fruits et des oléagineux (amandes, noisettes, etc.).

Le plus difficile : le tri dans l'assiette

Sacrilège, vous allez peut-être devoir éviter certains aliments pour conserver votre ligne à l'issue de Noël et du jour de l'an. Pour cela, l'idéal est d'opter pour un verre de vin ou une coupe de champagne à l'apéritif et non pas pour un cocktail alcoolisé à base de jus de fruit ou de soda. De même, oubliez le foie gras pour vous tourner vers le saumon et les huitres, et choisissez la dinde plutôt que l'oie farcie, le sorbet plutôt que la bûche.

Donnez les restes

Souvent, l'on est tenté de conserver les restes pour éviter de devoir repasser du temps en cuisine le lendemain. Mais cette habitude est fatale pour la ligne. Afin d'éviter toute tentation, le mieux est donc de donner les restes aux convives le jour de la fête. Attention toutefois à ne rien gâcher en vous en débarrassant à la poubelle !

Sources : dieteticien-paris.fr, e-sante