Coffre-fort

Mécanique ou numérique, le coffre-fort reste un bon moyen de sécuriser ses objets de valeur, comme des bijoux, des documents administratifs ou des papiers confidentiels importants. Encore faut-il bien le choisir ! Suivez nos conseils pour déterminer le modèle qui correspond le mieux à vos besoins. Dans cette rubrique, nous vous présentons les avantages et les inconvénients des différents systèmes de verrouillage. Nous vous aidons aussi à évaluer le volume et les dimensions nécessaires, ainsi que le matériau le plus adapté. Nous vous expliquons enfin comment installer votre coffre-fort chez vous.

Nos dernières publications

  • Choisir son coffre-fort

    Comment choisir son coffre-fort ?

    Que l’on vive en milieu rural ou urbain, nos biens et nos objets de valeurs ne sont jamais à l’abri d’un vol ou d’une destruction accidentelle. Néanmoins, garantir la sécurité et la protection de ceux-ci est à la portée de tous. Il suffit d’investir dans un coffre-fort. C’est le dispositif de conservation et de protection de biens le plus répandu dans le monde....

  • Quel type de coffre-fort choisir?

    Quel type de coffre-fort choisir ?

    Le coffre-fort est conçu pour résister à divers incidents comme un cambriolage, une inondation ou un feu de maison. Afin de protéger au maximum vos biens et vos objets de valeur, il est nécessaire de s’informer sur les différents types de coffres-forts. On rencontre sur le marché une diversité de coffres variant selon leurs tailles et la nature des biens à protéger....

  • Quelles normes de coffres-forts?

    Coffre-fort : comprendre les différentes normes

    Un bon coffre-fort est un article certifié par des organismes qui se portent garants de la résistance du produit, conformément au niveau de sécurité que le fabricant mentionne sur l’emballage. Les laboratoires qui se spécialisent dans le test des articles de sécurité des biens attribuent un classement de 0 à 6 pour déterminer le niveau de sécurité offert par l’installation....

  • Les coffre-forts à poser

    Tout savoir sur les coffres-forts à poser

    Le coffre-fort figure parmi les dispositifs les plus adaptés pour la protection et la conservation des objets de valeur chez soi. Personne n’est à l’abri d’un vol ou d’un accident, c’est pourquoi il est nécessaire d’en être équipé....

  • Ouvrir un coffre-fort numérique

    Stocker ses documents dans un coffre-fort numérique

    Le coffre-fort numérique personnel est un service d’archive sécurisé pour les documents administratifs, factures, contrats, … Le coffre-fort numérique personnel est un service d’archive sécurisé pour les documents administratifs, factures, contrats… Avec la numérisation qui devient de plus en plus inévitable, les espaces de stockage se multiplient....

Tout savoir sur les coffres-forts avec pratique

Les coffres-forts et armoires fortes sont des meubles sécurisés étudiés pour protéger des objets contre le vol ou leur destruction, par le feu par exemple. Le principe d’un coffre-fort est de ne pouvoir être ouvert que par son propriétaire, au moyen d’une clé – dans le cas d’un coffre-fort à serrure – ou d’une combinaison, mécanique ou électronique, qui actionne ensuite l’ouverture de la serrure. Si les coffres renforcés existent depuis le moyen-âge, il faudra attendre le 19e siècle pour voir apparaitre le premier coffre-fort antieffraction breveté, en 1835. Depuis, ces meubles se sont développés et sont devenus plus accessibles : il en existe aujourd’hui de toutes les tailles et pour tous les budgets. À noter également : il existe des armoires-fortes, qui sont des meubles de rangement renforcés par l’adjonction sur les parois de tôles d’acier de 2mm minimum d’épaisseur. Moins résistantes que les coffres-forts à l’effraction, certaines sont cependant ignifugées pour résister aux flammes en cas d’incendie.

Autant le dire tout de suite : aucun coffre-fort n’est absolument inviolable. Son principal avantage est de retarder autant que possible son ouverture, grâce à des renforts ou des complications de serrure. Ces niveaux de résistance peuvent bien entendu varier selon les modèles, c’est pourquoi les assureurs et les pouvoirs publics, en concertation avec les professionnels de la sécurité et les utilisateurs, ont défini une norme : la certification A2P. Cette certification est un gage de qualité et une condition de la prise en charge par les assurances. Selon des statistiques provenant des autorités policières, la proportion de coffres-forts non-certifiés ouverts lors d’un cambriolage atteint 90%.

Les coffres-forts sont conçus de telle manière à ce qu’ils ne puissent pas être emportés par les voleurs, soit en raison de leur poids massif, soit parce qu’ils sont fermement scellés dans un mur ou fixés au sol. Dans tous les cas, le coffre-fort doit offrir le moins de prise possible aux outils utilisés par les malfaiteurs pour tenter de les ouvrir : pied de biche, pince monseigneur, chalumeau, perceuse etc.

En plus d’être conçu pour résister aux effractions, le coffre-fort peut présenter d’autres caractéristiques. Il peut ainsi être ignifugé, afin de conserver une température préservant l’intégrité du contenu en cas d’incendie. C’est notamment le cas du coffre-fort dit « numérique », qui est une armoire forte destinées à conserver des supports de données informatiques.et qui doit remplir les conditions exigées par la norme S120 DIQS. Ce type de coffre-fort est également étanche à l’air, pour préserver son contenu de la poussière et de l’humidité, mais aussi à l’eau – pour préserver son contenu des inondations ou des conséquences d’une intervention des pompiers suite à un sinistre.

Bien évidemment, la serrure (ou tout autre mécanisme de fermeture) qui équipe le coffre-fort doit être la plus résistante possible, et les clés –en cas de serrure à clef – ne doivent en aucun cas être laissées dans l’habitation. En cas de cambriolage, si les clefs sont cachées au sein du logement, il existe une chance sur cinq qu’elles soient trouvées, parfois au prix de considérables dégradations dans l’habitat.

Il existe plusieurs stratégies pour installer un coffre-fort chez soi. Le propriétaire peut décider, par exemple, de le laisser bien en évidence afin que les malfaiteurs, en tentant de l’ouvrir, se détournent du reste de l’habitation. Il peut aussi choisir de le dissimuler, en l’encastrant dans un mur derrière un meuble ou en le scellant dans le sol.