fixer, visser, coller et souder

Que l’on vive en appartement ou en maison, il est important de savoir pratiquer certaines activités manuelles comme des petits travaux de réparation et d’installation utiles à votre intérieur. Malheureusement, en tant que non professionnel, tout ne coule pas de source ! Vous découvrirez dans cette rubrique les différents outils et éléments de fixation, vous apprendrez à bien les choisir mais aussi bien les utiliser pour savoir coller, assembler, fixer, visser ou encore souder pour l’amélioration ou l’entretien de votre habitation.

Nos dernières publications

  • Le point sur les colles pour revêtements de sol

    Les différentes colles pour revêtements

    Pour assurer une longue durée de vie à votre revêtement, le type de colle employé est primordial....

  • Fixer une étagère sur une plaque de plâtre

    Fixer un objet sur une paroi en plaque de plâtre

    Matériau mince et friable, la plaque de plâtre nécessite des fixations spécifiques. Nos conseils pour éviter les mauvaises surprises. Applique, cadre, miroir, étagère, radiateur, télé, etc., voire chauffe-eau, une paroi en plaques de plâtre peut supporter différents objets, même lourds, à condition d'utiliser des fixations adaptées à leur poids et à la nature du matériau. Faites le bon choix....

  • Différents types de tournevis

    Tournevis : les différents outils

    Visser, dévisser est la base du bricolage. Mais avec quel tournevis ? Les tournevis à main restent des basiques, talonnés par les embouts de vissage. Comment choisir un tournevis de précision ? Vous aurez l'embarras du choix. Ils se vendent en coffret à faible coût. Alors, n'hésitez pas : vous aurez presque tous les outils au bon diamètre et vous serez pleinement équipé....

  • Différentes chevilles

    Chevilles : les différents types

    Cheville Molly, cheville chimique, cheville bois, cheville à frapper : utiliser la cheville adaptée à votre mur et à votre travail en suivant le guide. Percer veut dire utiliser la bonne cheville : Molly, chimique ou autre. Pensez toujours à utiliser une cheville d'un diamètre équivalent ou supérieur à votre mèche....

  • Différents types de clés

    Connaître les différents types de clés

    Pour la plomberie, réparer un vélo, changer un joint, vous avez besoin d’une clé dynamométrique, d’une clé Allen ? Pour tout savoir, suivez ce guide. Voici un aperçu des différentes clés et de leur utilisation : clé plate, clé Allen, clé anglaise, dynamométrique, Stylson....

  • Choisir son poste à souder

    Choisir son poste à souder

    Pour réaliser une soudure, il vous faut un poste à souder. Reste à choisir le bon outil selon vos besoins de soudure : plomberie, électronique… Le choix du poste à souder dépend du travail à effectuer. Que vous soyez novice ou amateur averti, il va de soi que vos besoins seront différents. Cette fiche vous donne quelques conseils pour vous orienter....

  • Différents types de colles

    Colle : les différents types de colles

    Avec cette fiche sur les différents types de colles, vous allez pouvoir coller tout type de matériaux… Pour coller du bois il faut... une colle à bois. Mais à quoi servent les colles epoxy, neoprene... ? Pour quels travaux les utilise-t-on? Voici quelques exemples de colles les plus fréquemment utilisées....

  • Techniques d'assemblage du bois: tenon et mortaise

    Techniques d'assemblage du bois : tenon et mortaise

    On appelle parfois tenon et mortaise l’union sacrée. Cette technique d’assemblage du bois embellit et solidifie vos créations en bois. Les meubles anciens ont toujours été assemblés par tenon mortaise. Cet assemblage bois est solide et esthétique, véritablement de qualité. Faire un assemblage tenon et mortaise n'est pas compliqué mais demande de la minutie et de la précision....

  • Souder

    Soudure : tous nos conseils pour bien souder

    Souder peut être compliqué si vous êtes novice. Faites appel à un professionnel en cas de doute. En attendant découvrez comment souder au chalumeau à gaz. Pour souder vous-même vos raccords de plomberie il existe deux méthodes, à l'arc électrique ou avec un mélange de gaz oxygène et acétylène. Voici comment réaliser la seconde


    Pour souder correctement vos raccords de plomberie :


    - nettoyer correctement les pièces ;
    - souder à la bonne température ;
    - refroidir vos pièces....

  • Souder à l'arc

    Souder à l'arc

    Réparer une pièce en fonte, réaliser des travaux de serrurerie… vous avez besoin d’apprendre à souder à l’arc. Son intérêt : la qualité des soudures La technique de soudure à l'arc ne nécessite pas de tour de main particulier. Elle implique le respect strict des règles de sécurité, une attention extrême dans la réalisation du geste. Voici comment souder à l'arc....

Tout savoir pour fixer, visser, coller et souder

Fixer un objet revient à l’assujettir solidement à l’aide d’une attache qui permettra son bon maintien et lui donnera une bonne prise. L’action de fixer peut s’effectuer en hauteur ou au sol toujours en gardant l’idée de se maintenir contre ou sur quelque chose : un support est indispensable !

Les supports étant réalisés dans des matériaux différents, aux caractéristiques diverses (résistance à l’arrachement ou à la traction etc.), il est nécessaire de bien prendre en compte le poids de l’objet à fixer pour ne pas endommager la surface et risquer une fixation défectueuse et limitée dans le temps. Par exemple, un mur en plaques de plâtre (Placoplatre) ne peut soutenir que des objets légers, contrairement aux parpaings pouvant supporter tous les types de charges. Dans ce cas, il est impératif de faire le bon choix de fixation ou même de les doubler pour une bonne résistance à la traction ou au cisaillement. La cheville, que l’on enfonce dans un trou creusé au préalable dans la surface de maintien, est l’élément de fixation le plus répandu. La cheville Molly à expansion en métal permet de supporter une charge conséquente pour des matériaux très résistants, comme les briques, alors que celle à expansion en plastique, la cheville en bois ou la cheville chimique interviennent sur des matériaux plus friables.

Pour une fixation par emboîtement, généralement effectuée pour l’assemblage de lames de parquet ou de pièces d'un meuble de bois, la meilleure solution se fait par tenon mortaise. Le bois est découpé en une partie saillante – le tenon – qui vient s’intégrer dans une seconde partie creuse qu’est la mortaise. Cette technique de fixation par assemblage permet une adhésion solide, sans besoin d’outil supplémentaire, et une invisibilité de l’attache.

Il arrive que la fixation se fasse à l’aide de vis, une pièce composée d’une tige et d’une tête permettant de la faire tourner afin qu’elle puisse pénétrer dans un milieu résistant (bois, plastique…). Ce vissage fixe une partie sur une autre dans l’objectif d’assembler plusieurs éléments entre eux. La vis est donc la pièce principale qui maintiendra l’assemblage, elle se présente avec des longueurs, des épaisseurs et des têtes différentes. La vis doit être soigneusement choisie selon le support dans lequel elle sera implantée et selon l’épaisseur dans laquelle elle sera vissée. Si la tige d’une vis est trop longue, elle peut transpercer la surface et devenir dangereuse ; si la vis est trop épaisse, elle peut détériorer le matériel, risque très fréquent avec le bois. De même, selon chaque tête de vis, différents outils permettent de l’enfoncer correctement et avec facilité : tournevis de précision, tournevis cruciforme, tournevis plat, embouts de vissages…

Plutôt que de visser, dans certains cas il est plus facile de coller. Il s’agit alors de joindre deux parties entre elles en se servant d’une colle ou d’un adhésif par le principe d’adhésion plus que de fixation. Essentiellement exécutée à l’aide de colle, cette action doit être déterminée en fonction des éléments à coller, de la rapidité d’adhésion de la colle et de sa résistance. Il existe différentes formes de colles : Les colles époxy et néoprène permettront une très grande résistance et étanchéité ; la colle super glu offre une prise instantanée mais n'est pas utilisable dans le cas du plastique ; la colle à bois est, comme son nom l’indique, réservée à des supports en bois. Dans certaines situations comme un revêtement de sol, l’état de la colle peut être aussi important : une colle liquide aura un temps de séchage doublé par rapport à celui d’une colle sèche.

En dernière solution, la soudure est la certitude d’obtenir une fixation définitive. Soit par une action de chauffage par le contact de deux parties, soit par une action chimique ou physique, le fait de souder permet d’unir des surfaces définitivement. Attention ! : la soudure est peut-être la solution la plus efficace mais elle est aussi la plus dangereuse, il est donc nécessaire de suivre certains conseils : appliquer une pâte à souder, vérifier la chaleur d’utilisation, attendre que le cuivre soit orange, refroidir sa pièce, utiliser des protections adaptées pour le visage et les yeux...  Généralement, les deux techniques les plus utilisées sont la soudure à l’arc électrique ou la soudure par mélange de gaz oxygène et acétylène.