Où investir ?

Depuis l’ouverture de la bourse aux investisseurs particuliers, il n’y a plus besoin d’être à la tête d’une multinationale florissante pour spéculer ! Afin de placer votre capital de manière avisée, Pratique.fr vous informe sur les produits boursiers réservés aux petits porteurs, tels que la SICAV et le FCP.

Nos dernières publications

  • Défiscalisez en investissant dans les PME

    FCPI, FIP : investir dans les PME-PMI

    Les investissements dans les FCPI et FIP permettent à des particuliers d'obtenir des réductions d'impôts. En investissant des PME-PMI via un FCPI et/ou un FIP, vous pouvez déduire 18 % de l'investissement de votre impôt sur les revenus réglé l'année suivante dans la limite de 4 320 €....

  • Investir sur les matières premières

    Comment investir sur les matières premières ?

    Vous voulez couvrir votre portefeuille avec les matières premières ? Ce marché, sans lien avec le marché des actions, est en cours de démocratisation. Vous pouvez investir sur les matières premières de diverses manières : avec les contrats à terme et les OPCVM....

  • Les sociétés de placements immobiliers

    Investir grâce aux sociétés de placement immobilier

    Vous souhaitez investir dans la pierre mais n'avez pas les moyens d'acquérir seul un bien ? Faites appel aux sociétés de placement immobilier. Les sociétés de placement immobilier ont pour objet l'acquisition et la gestion d'un patrimoine immobilier locatif grâce aux capitaux déposés par les épargnants....

  • Réduire ses impôts en investissant dans un FCPI, un FIP ou une SOFICA

    Investissement dans un FCPI, un FIP ou une SOFICA

    Fonds communs de placement dans l’innovation, fonds d’investissement de proximité…, plusieurs placements financiers permettent d’alléger votre facture fiscale. Souscrivez dans des placements financiers et vous pourrez réduire votre impôt sur les revenus. Il s'agit là d'un investissement souvent risqué....

  • Choisir un club d'investissement

    Comment choisir un club d'investissement ?

    Vous souhaitez investir en bourse dans un cadre convivial et pédagogique ? Si vous voulez pénétrer le monde de la bourse mais ne préférez pas vous lancer seul, les clubs d'investissement sont faits pour vous. Ils sont constitués de particuliers qui mettent en commun leur épargne afin de gérer un portefeuille de titres commun. Une formule enrichissante, à tous les points de vue....

  • Investir dans une PME

    Investissement dans une PME

    Vous avez la fibre entrepreneuriale ? Financez une entreprise en profitant d’avantages fiscaux. Vous pouvez déduire votre impôt sur les revenus si vous investissez dans une PME, mais ce placement a toujours un risque, car il s'agit d'un marché nouveau, moins transparent que celui des grosses entreprises côtées....

Investir dans des sicav ou des fcp, comment faire ?

Les sociétés d’investissement à capital variable (SICAV), de même que les fonds communs de placement (FCP) appartiennent à la famille des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Ces produits boursiers ont été créés en même temps que l’ouverture de la bourse aux investisseurs privés dans les années 1980, afin de permettre aux petits porteurs de faire fructifier leur capital de manière adaptée. Le principe de ces organismes de placement pourrait être traduit par l’adage « l’union fait la force ».

La SICAV a pour but de permettre aux investisseurs particuliers de placer leur argent en bourse en  mutualisant leurs apports et en confiant la gestion de ceux-ci à un professionnel. Autrement dit, l’investisseur privé devient actionnaire d’une société de gestion d’actifs. Le gestionnaire utilise les fonds apportés par les différents actionnaires afin de constituer et de pérenniser un portefeuille de valeur mobilières, constitués par des actions et des obligations souscrites auprès de grandes sociétés du CAC40. Lorsqu’un investisseur se retire d’une SICAV, celle-ci rachète ses parts ce qui permet à l’épargnant de récupérer la totalité de ses liquidités. Les SICAV sont le plus souvent gérées par les établissements bancaires ou les sociétés d’assurances, dans la mesure où ces acteurs économiques ont une connaissance accrue des produits financiers. Selon leurs valeurs de prédilections, quatre types de SICAV existent : la SICAV diversifiée (la plus sécurisée, conseillée pour les débutants en bourse), la SICAV par actions, la SICAV par obligations et la SICAV par trésorerie. La SICAV permet des allégements fiscaux qui varient en fonction de la nature et de l’origine des titres détenus. Devenir actionnaire d’une SICAV permet de réduire les risques inhérents au placement boursier car le gestionnaire d’une SICAV prend garde à investir les fonds qu’il gère sur une multitude de valeurs, dans des secteurs diversifiés. Ainsi, une valeur qui s’effondre n’entraîne pas l’effondrement de tous les investissements puisque les valeurs saines sont là pour rattraper le tout.

Quant aux FCP (fonds communs de placement), ils diffèrent des SICAV par leur statut juridique. Il s’agit d’une copropriété d’instruments financiers et non d’une société anonyme. Le FCP, créé le plus souvent par une société de gestion financière, émet des parts que les investisseurs particuliers peuvent acheter. La FCP se rémunère par les droits d’entrée et de sortie qui correspondent à une portion des achats et des ventes de parts. Par ailleurs, plusieurs types de FCP existent parmi lesquels il convient de distinguer les trois principaux : les FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation : investissent dans des sociétés innovantes non cotées) qui permettent une réduction d’impôts. Les FCPE (fonds communs de placement d’entreprise : mis en place dans le cadre de l’épargne salariale) et les FIP (fonds d’investissement de proximité) qui permettent de réduire le paiement de l’ISF.