Produits boursiers

Saviez-vous qu’il existe de nombreux produits négociables en bourse ? Nous vous disons tout sur les actions, les options négociables, les certificats et autres produits boursiers. Ne vous lancez pas avant d’avoir pris en compte nos conseils pratiques !

Nos dernières publications

  • Les différences entre SICAV et FCP

    SICAV et FCP : quelle est la différence ?

    Vous hésitez entre SICAV et FCP ? Sachez que la différence entre ces 2 produits financiers (SICAV-FCP) est essentiellement juridique. Dans la pratique, FCP et SICAV sont des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM) aux caractéristiques similaires....

  • Investir en Bourse grâce aux OPCVM

    OPCVM : ce que vous devez savoir

    La Bourse vous attire, vos compétences sont nulles et vous ne voulez pas trop vous en occuper ? Les OPCVM travaillent pour vous. Les OPCVM sont des organismes de placement collectifs en valeurs mobilières. Ce sont des portefeuilles de valeurs mobilières gérés à la place des épargnants. Elles leur permettent d'investir en Bourse sans y être initié....

  • Les obligations

    Obligation : définition, mécanique et fiscalité

    Vous voulez investir sans prendre trop de risques ? Achetez des obligations. Les obligations sont des emprunts émis par des institutions comme l'Etat, les collectivités locales ou les entreprises pour financer leur développement. Comme elles doivent être obligatoirement remboursées, c'est un placement moins risqué que les actions....

  • Comment fonctionne le warrant ?

    Warrants : comprendre leur fonctionnement

    Vous avez entendu parler de ce produit de haute voltige de la bourse, le warrant… mais qu'est il ? Aucun doute, c'est aux connaisseurs de la bourse que le warrant s'adresse. Il leur permet d'exploiter leurs anticipations de l'évolution d'un cours, pour un faible investissement initial :...

  • Comprendre le marché Forex

    Forex : 10 points clés pour comprendre ce marché

    Vous souhaitez investir sur le plus grand marché financier du monde ? Marché sur lequel s'échangent les devises du monde entier, le Forex offre d'importantes opportunités de plus-values. Mais en contrepartie, ce marché est extrêmement volatil, plus encore que ceux des produits dérivés et ne constitue pas un outil de gestion patrimoniale....

  • Le fonctionnement des produits dérivés

    Produits dérivés : 10 points clés

    Vous aimez le risque ? Les produits financiers dérivés reposent sur la gestion du risque. Vous pouvez les utiliser pour vous couvrir ou pour générer d'importantes plus-values, à condition de savoir anticiper les évolutions du marché. On distingue parmi les produits financiers dérivés des produits dérivés optionnels et des produits fermes....

  • Ce qu'il faut savoir sur les SICAV

    SICAV : ce qu'il faut savoir

    Bénéficiez d'un allégement fiscal grâce aux SICAV. Les SICAV sont des sociétés d'investissement à capital variable. Il en existe plusieurs catégories, leur principal avantage étant fiscal. Découvrez ce que sont les SICAV et comment investir....

  • Quelle différence entre actions et obligations ?

    Actions et obligations : quelle est la différence ?

    Selon votre prédisposition au risque et la situation économique, choisissez : action ou obligation ? La principale différence entre action et obligation réside dans leur nature et les caractéristiques qui en découlent. Comparée à l'action, l'obligation, privée ou d'Etat, est un investissement moins risqué mais aussi moins rentable....

L'essentiel à connaître sur les produits boursiers (cac 40, actions, obligations, opcvm...)

Actions, obligations, OPCVM, CAC 40… À moins de travailler dans le secteur boursier ou d’avoir fait des études d’économie, il n’est pas rare de se perdre dans tous ces noms et acronymes. Pourtant, ils font partie de notre monde ! Il n’y a qu’à écouter la radio, lire les journaux ou regarder la télévision pour s’en rendre compte. Prenez le CAC 40 par exemple : chaque jour on vous indique si son indice est en hausse ou en baisse. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Il s’agit en fait de la température de la bourse de Paris. CAC, pour Cotation Assistée en Continu ; 40 pour le nombre d’entreprises françaises surveillées par cet indice. Ces entreprises sont choisies par un groupe d’experts en fonction de leur taille et varient au cours des années. Globalement, l’indice boursier indique donc la santé de l’économie nationale et vous permet de mieux situer vos valeurs par rapport à l’évolution générale.

De nombreux produits financiers sont investis dans le CAC 40. Les organismes de placement collectif en valeurs mobilières en sont un exemple. Ces « OPCVM » sont des portefeuilles de valeurs mobilières confiés par des épargnants à un professionnel de la finance. Ce dernier les gère et les investit sur les marchés financiers déterminés à l’avance. Techniquement, cela permet à un néophyte d’investir sur plusieurs valeurs. L’investissement est donc à moindre risque et plus performant. Si de tels investissements vous intéressent, sachez qu’il en existe deux sortes : les SICAV (sociétés d’investissement à capital variable) et les FCP (fonds commun de placement). La différence entre ces deux OPCVM est essentiellement juridique. La SICAV est une société anonyme et émet des actions ; le FCP est une copropriété de valeurs mobilières dont on peut acquérir de parts. Outre cette distinction, on les différencie également par leur taille en termes de capital minimum (400 000€ pour le FCP et 7,5 millions d’euros pour la SICAV).

De fait, puisque la SICAV émet des actions, peut-être est-il temps ici, de définir ces dernières ! En effet, les termes actions, capitaux et actionnaires ne vous sont sans doute pas inconnus. Peut-être même avez-vous déjà entendu parler des obligations ? Alors, place aux définitions. Une action est une part du capital social d’une société. Lorsque vous achetez une action, vous dépendez alors de la santé de l’entreprise. Si ses résultats sont bons, l’action peut être très rentable ; et l’inverse est vrai. L’action est donc par nature risquée. Elle est toutefois plus rentable que l’obligation qui, elle, est moins risquée. Cette dernière est un titre de créance : vous achetez une part d’un emprunt et devenez créancier de l’État ou de l’entreprise émetteurs de cet emprunt. L’obligation a donc un rendement prédéterminé, une durée prédéfinie et vous assure de récupérer, sauf faillite, votre mise initiale.