Pea et comptes titres

Vous souhaitez placer votre épargne ailleurs que sur un Livret A ou une assurance vie ? Le marché boursier est une alternative intéressante. Reste à choisir entre l’ouverture d’un plan d’épargne en actions (PEA) ou celle d’un compte-titres. Pratique.fr vous présente ces deux placements afin de vous aider à vous décider.

Nos dernières publications

  • Optimiser son PEA

    Plan d'épargne en actions : optimiser son PEA

    Pour optimiser votre PEA, il existe plusieurs spécificités à maîtriser. L'ouverture de votre PEA se fait selon des conditions spécifiques, une forme particulière : bancaire ou assurance et se compose de valeurs. Pour optimiser vos décisions et agir en connaissance de cause, il existe plusieurs spécificités à comprendre, atouts essentiels à la pérennité de votre investissement.Depuis le 1er janvier 2014, il existe à côté du PEA classique un PEA PME-ETI destiné aux PME et aux entreprises intermédiaires de 250 à 499 salariés et moins de 1,5 milliards de chiffre d'affaires....

  • Le plan d'épargne en actions

    Plan d'épargne en actions (PEA)

    Vous voulez investir en Bourse en profitant d’avantages fiscaux ? Optez pour le PEA. Le plan d'épargne en action est un compte ouvert dans une banque dans le but de placer ses économies sous la forme d'un portefeuille d'actions. C'est un placement un peu risqué, car il dépend des aléas de la Bourse. Mais il bénéficie d'avantages fiscaux....

  • Quand et comment clôturer un PEA ?

    PEA : quand et comment clôturer votre PEA ?

    Vous souhaitez récolter les fruits de votre PEA dans les meilleures conditions ? Sachez que le niveau d'imposition appliqué aux revenus de votre plan varie en fonction de son ancienneté. D'où l'importance de bien choisir le moment pour clôturer un PEA et maximiser ainsi votre plus-value....

  • Choisir entre un compte-titres et un PEA

    Compte titres ou PEA : lequel choisir ?

    Vous hésitez entre liberté et fiscalité avantageuse : compte-titres ou PEA ? Sachez que la différence entre le compte titres et le PEA est essentiellement fiscale. Le compte titres vous donne une grande liberté de choix dans vos placements. Le PEA est un produit plus contraignant, mais bénéficie d'une fiscalité avantageuse. Compte titres ou PEA, votre choix dépend entre autres du montant à investir et de la durée de votre placement....

  • Comment ouvrir un PEA ?

    Comment ouvrir un PEA (plan d'épargne en actions) ?

    Pour investir en Bourse tout en épargnant, le PEA est un produit simple et efficace. Le PEA (plan d'épargne en actions) est un outil d'épargne simple et accessible. Il constitue une enveloppe fiscale très avantageuse, même si le fossé qui le sépare du compte-titre tend à se réduire....

  • Les raisons d'ouvrir un compte PEA

    PEA : 10 bonnes raisons d'ouvrir un compte

    Simple dans son fonctionnement, intéressant fiscalement, le PEA présente de nombreux avantages. Le PEA (Plan d'épargne en actions) est un placement boursier simple, qui vous permet de constituer une épargne en actions françaises et européennes. Son fonctionnement est particulièrement simple, et sa fiscalité est très avantageuse....

Tout savoir sur le pea et comptes titres

Le plan d’épargne en actions et le compte-titres sont deux modes de placement qui permettent d’investir en Bourse. Cela signifie que ce sont des produits bancaires destinés à être alimentés par des modes de liquidités spécifiques à la Bourse, tels que les actions, les obligations et les OPCVM.

En tant que produits bancaires, le comptes-titres et le PEA sont soumis au prélèvement de frais de garde ainsi que d’une commission retenue à chaque opération. Alors, entre le compte-titres et le PEA, lequel choisir ?

Le plan d’épargne en actions est une forme de compte-titres qui jouit d’avantages fiscaux intéressants : ainsi, les revenus et les plus-values générés par ce compte ne sont que peu imposés. C’est là l’une des 10 bonnes raisons d’ouvrir un plan d’épargne en actions. Notez qu’un seul contrat PEA est autorisé par personne. En termes de versements, ce contrat est plafonné à 150 000 €. Par ailleurs, un PEA ne peut être alimenté qu’avec des titres boursiers émis par des entreprises ayant leur siège dans l’Union Européenne, en Norvège et en Islande. Sachez que tout retrait effectué avant une période de huit ans provoque la clôture systématique du PEA. En outre, tout retrait effectué avant une période de cinq ans provoque la perte de l’avantage fiscal concédé.

Quelle est la nature de la fiscalité du PEA ? Comme pour le compte-titres, les plus-values et les revenus générés seront soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 15,5%. Cependant, en matière d’impôt sur le revenu, le revenu des dividendes et des plus-values réalisés dans le cadre d’un PEA font l’objet d’une exonération d’impôt, à la condition de ne pas y effectuer de retrait pendant cinq ans. En fin de compte, les seuls prélèvements réalisés sur un PEA sont les cotisations sociales, uniquement en cas de retrait des liquidités.

 Le compte-titres est, pour sa part, un placement plus libre que le PEA puisque sa souscription n’est pas limitée à un seul compte par personne. Il n’est, par ailleurs, pas soumis à un plafond de versement. Surtout, il est possible de l’alimenter avec des titres de toutes natures (actions, obligations mais également trackers et warrants) et de toutes provenances : avec ce produit bancaire, vous pouvez acquérir n’importe quelle valeur boursière sur votre portefeuille.

En outre, les dividendes générés sont récupérables immédiatement, et si vous revendez votre support en bourse, vous pourrez en récupérer le gain aussitôt et le réinjecter dans un nouveau compte-titre ou même dans un compte courant.

Enfin, le compte-titres a l’avantage d’être transmissible au décès de son titulaire, ce qui est rarissime pour les produits de placement. Son seul défaut réel est de ne pas bénéficier des avantages fiscaux du PEA.