faire une donation

La donation est l’acte par lequel une personne (le donateur) transfère, de manière définitive et sans compensation, un ou plusieurs biens qui lui appartiennent à une autre personne (le donataire), qui y consent. La donation est strictement encadrée par la loi : des conditions précises et des procédures rigoureuses doivent être respectées. Pratique.fr porte à votre connaissance des informations utiles afin de disposer de vos biens dans le respect de la légalité.

Nos dernières publications

  • Congé parental d'éducation : comment en bénéficier, durée, formalités / iStock.com-Polina Strelkova

    Congé parental d'éducation : comment en bénéficier, durée, formalités

    Suite à une naissance ou même à l’adoption d’un enfant âgé de moins de 16 ans, des parents salariés peuvent obtenir un congé parental d’éducation. Cependant, ils ne peuvent y avoir droit que s’ils ont au moins 1 an d’ancienneté dans l’entreprise où ils travaillent à la date de naissance de l’enfant ou à son arrivée dans le foyer....

  • Réseaux sociaux : les nouveaux outils de recrutement pour les entreprises / iStock.com-martin-dm

    Réseaux sociaux : les nouveaux outils de recrutement pour les entreprises

    Il est souvent compliqué pour les recruteurs de dénicher le candidat idéal. Cependant, en cette ère où les gens sont constamment connectés sur leurs smartphones, ces derniers ont trouvé une autre astuce pour optimiser leurs recrutements : les réseaux sociaux. Il est souvent compliqué pour les recruteurs de dénicher le candidat idéal....

  • Jardiniers amateurs : les 10 légumes que vous ne pourrez pas rater ! / iStock.com-alle12

    Jardiniers amateurs : les 10 légumes que vous ne pourrez pas rater !

    Il s’avère judicieux pour un jardinier amateur de choisir des légumes assez faciles à cultiver pour réussir un premier potager. En plus de ne pas se faire de soucis concernant la récolte, cela alimentera également l’envie de planter d’autres variétés un peu plus délicates à entretenir. Certains légumes sont plus faciles à cultiver que d’autres....

  • Biodiversité : une carte mondiale des espèces inconnues / iStock.com-edufoto

    Biodiversité : une carte mondiale des espèces inconnues

    Élaborer une carte mondiale des espèces animales inconnues, tel est le défi relevé par deux scientifiques de l’université de Yale, aux USA. Il s’agit d’une carte qui vient compléter une autre publiée en 2011, toujours réalisée par ces mêmes chercheurs. Cette dernière répertoriait plutôt les espèces connues....

  • Permaculture : comment ça marche, comment cultiver son potager ? / iStock.com-Nina Belova

    Permaculture : comment ça marche, comment cultiver son potager ?

    Pour une alimentation saine et bio, les méthodes employées par l’agriculture industrielle, faisant appel à des pesticides et des engrais chimiques, ne sont plus une option. À la place, de plus en plus d’agriculteurs, soucieux de la qualité des produits qu’ils cultivent, se tournent vers une technique agricole plus durable et respectueuse de l’environnement....

Tout savoir afin de faire une donation

Il existe différents types de donations : la donation-partage, la donation en avance de part successorale, la donation hors part successorale et la donation avec réserve d’usufruit. Chacune de ces donations fait l’objet d’un formalisme rigide. Néanmoins, il existe trois sortes de donations qui échappent à ce formalisme : les donations indirectes, les dons manuels et les donations déguisées.

Différentes clauses peuvent être intégrées à une donation. On dénombre notamment la donation avec charge, la clause d’inaliénabilité, la clause de retour conventionnel, la clause d’attribution ou d’exclusion à la communauté, la clause de donation graduelle et la clause de donation résiduelle.

La présence d’un notaire est obligatoire dans le cadre d’une donation. Le seul cas où le notaire n’est pas requis est celui du don manuel : comme son nom l’indique, il s’agit du fait de donner de la main à la main un bien ou une somme d’argent.

La donation entre époux est assimilée à un legs : au décès du donateur, le conjoint survivant reçoit les biens transmis. La donation-partage permet, quant à elle, de transmettre un patrimoine de son vivant à ses enfants ou héritiers. 

La loi prévoit également la possibilité de faire une donation à une personne non parente, mais également de donner ou de léguer ses biens à une personne morale, car il n’existe pas d’obligation de lien familial entre le donateur et le donataire. Néanmoins, dans ces deux cas il convient de préciser que la somme donnée ne pourra empiéter sur la réserve héréditaire. Cela pose une limite légale à la liberté de donner. En l’occurrence, la réserve héréditaire constitue la part de patrimoine qui reviendra automatiquement aux enfants ou, à défaut au conjoint survivant, au décès d’une personne.

Transmettre ses biens par donation diffère d’une succession par le fait que cela est rendu possible du vivant du donateur. Du point de vue fiscal, il est intéressant de privilégier la donation en complément d’une succession car les droits de mutation sont soumis à un barème intéressant ainsi qu’à divers abattements. En revanche, les droits de succession représentent une charge importante pour les héritiers.

Il est notamment intéressant de réaliser deux types de donations en particulier, dans l’objectif de décharger les bénéficiaires de l’acquittement des droits de mutation. Il s’agit, d’une part, des donations successives, qui bénéficient d’un abattement avantageux et sont reconductibles tous les 15 ans ; et d’autre part des dons TEPA (également dénommés « dons familiaux ») qui sont des dons en numéraire uniquement, et qui bénéficient, là encore, d’abattements avantageux.