placer son argent

Vous voulez être certain de bien placer votre argent ? Lisez nos rubriques pour prendre vos précautions avant de choisir vos placements, et mieux définir vos objectifs pour optimiser vos gains.

Nos dernières publications

  • Les avantages du rattachement d'un enfant majeur au foyer fiscal des parents / iStock.com - HJBC

    Les avantages du rattachement d'un enfant majeur au foyer fiscal des parents

    La majorité est, pour un enfant, le point de départ de son indépendance en tant que citoyen et en tant que contribuable. Dès lors qu’il atteint la majorité et commence à percevoir ses propres revenus, il est qualifié d’individu personnellement imposable. Toutefois, ce n’est pas forcément le cas, notamment si l’enfant, bien que majeur et payé, est encore à la charge de ses parents....

  • Entreprise : comment réussir votre entretien d'embauche ? / iStock.com - Weedezign

    Entreprise : comment réussir votre entretien d'embauche ?

    Pour le maintien de leur compétitivité, les entreprises sont constamment amenées à recruter de nouveaux talents. L’intégration d’un potentiel nouveau salarié doit impérativement passer par la case entretien d’embauche....

  • Particuliers : un professionnel peut-il vous facturer un devis ? / iStock.com - AndreyPopov

    Particuliers : un professionnel peut-il vous facturer un devis ?

    Demander un devis en vue d’une prestation importante est une pratique courante, voire encouragée. En général, l’établissement du devis par le professionnel sollicité ne coûte rien au client. Un devis est supposément gratuit, mais peut très bien se révéler payant dans certains cas....

  • Tout savoir sur le prix des libraires 2022 ! / iStock.com - jovan_epn

    Tout savoir sur le prix des libraires 2022 !

    Tradition perpétuée par la profession française de libraires depuis maintenant 67 ans, l’illustre Prix des libraires est décerné tous les mois de juin à l’auteur francophone le plus méritant. Pour la 68e édition consécutive, un 68e Prix des libraires sera attribué cette année à l’issue des votes des libraires indépendants membres du réseau français....

  • SNCF : Flexy, une navette qui roule sur la route et les rails / iStock.com - svanaerschot

    SNCF : Flexy, une navette qui roule sur la route et les rails

    Le réseau ferroviaire français continue de révolutionner ses services en se tournant cette fois-ci vers les petites lignes régionales délaissées. En effet, la Société Nationale des Chemins de fer français (SNCF) a en tête de relancer ces lignes qui n’assurent plus de dessertes depuis longtemps....

Épargne ou investissement : les différents types de placement financier

Commençons par le début : que signifie, exactement, « placer son argent » ? Pour beaucoup, le placement induit un investissement (en bourse, par exemple). Or, il s’agit là d’un raccourci car il s’agit en fait, seulement, de le placer en dépôt. Par conséquent, « placer son argent » peut signifier :

  1. L’épargner ;
  2. L’investir.

Dans le premier cas de figure – l’épargne –, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez ainsi opter pour un livret ou un compte d’épargne. Il s’agit là du placement le plus courant : c’est généralement celui que l’on fait sans même savoir qu’il s’agit d’un placement. Livret A, livret jeune, plan épargne logement (PEL) et compte épargne logement (CEL), entre autres, sont sans risques. Vous déposez l’argent de vos économies dessus et vous êtes certain que la somme épargnée ne diminuera pas. Un gros avantage donc ! En revanche, ce placement est limité. En effet, les taux d’intérêt étant peu élevés (1,25% pour le livret A ; 2,11% pour le PEL), votre pécule ne fructifiera pas beaucoup. D’autres subtilités également sont à prévoir avant de se constituer cette épargne. Tout d’abord, certains de ces placements (le livret A par exemple) sont plafonnés. Ils ne sont donc pas intéressants si vous souhaitez mettre de côté de grosses sommes. D’autres obligent l’épargnant à déposer une certaine somme régulièrement ; c’est le cas du PEL notamment. Par conséquent, si vous voulez ouvrir un compte d’épargne ou un livret, renseignez-vous auprès de votre banque et d’autres établissements (il est toujours intéressant de comparer les offres). Vous pourrez ainsi vous décider en toute connaissance de cause.

L’épargne ne rapporte pas assez pour vous ? Vous pouvez tout aussi bien investir. La bourse ou l’immobilier sont alors des solutions plus ou moins risquées. Le second permet de se constituer un patrimoine… avec tous les avantages et inconvénients que cela peut comporter, l’inconvénient majeur restant qu’il faut généralement emprunter auprès de sa banque pour financer un tel investissement. D’où l’importance d’avoir épargné au préalable. De plus, l’immobilier n’est pas sans risques. Néanmoins, ces derniers ne seront pas les mêmes suivant que vous investissez dans l’immobilier locatif, dans un viager, dans une société civile de placement immobilier (SCPI) ou encore dans un parking. Là, le choix se fera donc en fonction du risque que vous êtes prêt à encourir et de la somme dont vous disposez.

Autre type d’investissement : la bourse. Si vous investissez en bourse mais que vous préférez répartir les risques, vous pouvez opter pour les fonds communs de placement. Ces FCP sont des OPCVM, autrement dit des organismes de placement collectifs en valeurs mobilières. Les bénéfices sont généralement importants mais, les fonds étant peu diversifiés, il s’agit tout de même d’un placement à risque. Du moins cet investissement est-il plus risqué que les SICAV, qui sont d’autres OPCVM.

Enfin, d’autres placements sont toujours envisageables comme le plan épargne populaire ou PEP. À vous de choisir.